Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Parysatis (fille d’Artaxerxès III)

Parysatis (fille d’Artaxerxès III)

samedi 15 février 2020, par ljallamion

Parysatis (fille d’Artaxerxès III)

Représentation des noces de Suse, tableau de la fin du 19ème siècle.Fille d’Artaxerxès III, roi perse de la dynastie achéménide [1]. Elle épouse Alexandre le Grand lors des noces de Suse [2] en février 324 av. jc. Elle aurait été assassinée sur l’ordre de Roxane après la mort d’Alexandre en 323 av. jc.

Après le meurtre d’Artaxerxès III en 338 av. jc par Bagoas, Arsès, le frère de Parysatis, règne brièvement avant d’être également assassiné pour être remplacé par son cousin, Darius III, en 336.

Il est probable que même après la mort de son père, Parysatis et ses sœurs aient continué à résider à la cour. Pendant la campagne de Darius contre Alexandre le Grand, Parysatis et ses sœurs, ainsi que de nombreux membres de l’aristocratie perse, accompagnent l’armée perse. À la suite de la bataille d’Issos en 333 av. jc [3], Parysatis et d’autres membres de sa famille sont capturés à Damas par le général macédonien Parménion.

Il est envisageable que Parysatis soit ensuite restée à Suse [4] avec les femmes de la famille de Darius. Selon Arrien, qui est le seul à mentionner ce fait, Alexandre l’épouse lors des noces de Suse organisées en 324, alors que le même jour Alexandre épouse également la fille aînée de Darius, Stateira. En épousant les deux princesses, Alexandre chercherait à cimenter ses liens avec les deux branches des Achéménides.

Après ce mariage, il n’y a plus de traces écrites la concernant. Mais il est possible que Plutarque ait commis une confusion entre elle et la sœur de Stateira, prénommée Drypetis, cette dernière étant selon lui assassinée sur l’ordre de Roxane avec l’appui de Perdiccas après la mort d’Alexandre en juin 323.

L’assassinat d’une épouse d’Alexandre semble plus opportun pour Roxane, alors enceinte du futur Alexandre IV, que celui de Drypetis

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Waldemar Heckel, Who’s who in the age of Alexander the Great : A prosopography of Alexander’s empire, 2006 (ISBN 1-4051-1210-7).

Notes

[1] L’Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s’étend alors au nord et à l’ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières du Pont Euxin ; à l’est jusqu’en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l’actuel Irak, sur la Syrie, l’Égypte, le nord de l’Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu’au nord de la Libye.

[2] Les noces de Suse sont une cérémonie nuptiale, à caractère grandiose, organisée par Alexandre le Grand en février 324 av. jc. Des milliers de Macédoniens, dont les principaux officiers du roi, sont mariés à des femmes perses et mèdes. Alexandre épouse Stateira, fille aînée de Darius III, ainsi que Parysatis, fille d’Artaxerxès III. Les noces de Suse représentent un événement marquant du règne d’Alexandre car elles sont l’un des exemples les plus frappants de sa volonté de pérenniser l’empire par la fusion des élites irano-macédoniennes.

[3] La bataille d’Issos s’est déroulée en novembre 333 av. jc dans l’antique Cilicie. Elle oppose l’armée d’Alexandre le Grand à celle de Darius III. L’armée macédonienne remporte une victoire décisive sur l’armée perse pour la première fois commandée par Darius en personne. Le lieu de la bataille se situe près de l’actuel İskenderun en Turquie, aux abord d’un petit fleuve côtier appelé Pinaros durant l’Antiquité, à 10 km environ au sud d’Issos.

[4] Suse ou Shushan dans la Bible est une ancienne cité de la civilisation élamite, devenue au 5ème siècle av. jc la capitale de l’Empire perse achéménide, située dans le sud de l’actuel Iran à environ 140 km à l’est du fleuve Tigre. Elle ne présente plus aujourd’hui qu’un champ de ruines.