Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Bagoas

mardi 5 juillet 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 2 octobre 2012).

Bagoas

Eunuque d’origine égyptienne

Bagoas intervient en faveur de Nabarzanes, enluminure du Maître du Jardin de vertueuse consolation dans un manuscrit du Livre des fais d'Alexandre le Grand, traduction de l'Histoire d'Alexandre de Quinte Curce par Vasque de Lucène, vers 1470 - 1475 (J. Paul Getty Museum)"Favori du roi de Perse Artaxerxès III, de la dynastie des Achéménides [1]. S’étant entendu avec le mercenaire rhodien [2] Mentor, il réussit à soumettre à nouveau l’Égypte à l’Empire perse sans doute en 342 av. jc.

Il acquit alors un tel pouvoir qu’il était le maître réel du pays. Il s’enrichit considérablement en confisquant les manuscrits sacrés de temples égyptiens et en exigeant des pots-de-vin pour les rendre. Quand le Grand Prêtre de Jérusalem [3] eut fait assassiner son frère Jean dans le Temple, Bagoas établit un nouvel impôt sur les Juifs et ne se gêna pas pour entrer dans le Temple, disant qu’il était plus pur que les meurtriers.

En 338 il fit assassiner le roi et tous ses fils à l’exception d’Arsès qu’il plaça sur le trône.

Trouvant Arsès indocile, il le fit empoisonner à son tour en 336 et le remplaça par un autre prince de la famille royale, Darius III Codoman dont il se rendit compte rapidement qu’il ne serait pas plus souple qu’Arsès. Mais Darius, instruit par le sort de ces deux prédécesseurs, obligea Bagoas à boire le poison que celui-ci lui destinait.

P.-S.

Source : Bagoas (favori d’Artaxerxès III) », dans Encyclopædia Britannica, 1911

Notes

[1] L’Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s’étend alors au nord et à l’ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières de la mer Noire ; à l’est jusqu’en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l’actuel Iraq, sur la Syrie, l’Égypte, le nord de l’Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu’au nord de la Libye. Le nom « Achéménides se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 556 av. jc de la domination des Mèdes, auparavant leurs suzerains, ainsi qu’au grand empire qui résulte ensuite de leur fusion. L’empire fondé par les Achéménides s’empare de l’Anatolie en défaisant la Lydie, puis conquiert l’Empire babylonien et l’Égypte, unissant les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient dans une seule entité politique de façon durable. L’Empire achéménide menace par 2 fois la Grèce antique et prend fin, vaincu par Alexandre le Grand, en 330 av. jc.

[2] Rhodes est une île grecque, la plus grande île du Dodécanèse. Elle est située au sud-est de la mer Égée, à 17,7 km de la Turquie, entre la Grèce et l’île de Chypre. Le colosse de Rhodes, l’une des sept merveilles du monde, était une statue gigantesque, traditionnellement située à l’entrée du port de la ville de Rhodes.

[3] Le grand prêtre est le titre que portait le premier des prêtres dans la religion israélite ancienne et dans le judaïsme classique, depuis l’émergence de la nation israélite jusqu’à la destruction du Second Temple de Jérusalem. Les grands prêtres, comme d’ailleurs tous les prêtres, appartenaient à la lignée d’Aaron. Pendant la période du Second Temple, le grand prêtre exerça souvent la charge de président du Sanhédrin. Son rôle déclina avec l’occupation romaine (à partir de 63 av. jc) puis la fonction de grand Prêtre disparut avec la destruction du Second Temple.