Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Plutarque (46-120)

mardi 19 novembre 2013, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 1er août 2011).

Plutarque (46-120)

Biographe et moraliste grec

Gravure représentant Plutarque dans l'édition des Vies parallèles par Amyot (1565)

Né à Chéronée [1], en Béotie [2], il étudia à Athènes. Il voyagea beaucoup, peut-être en Égypte, sûrement en Italie où il tint des conférences sur la morale à Rome. À la fin de sa vie, il revint s’installer à Chéronée, où il occupa des charges officielles, parmi lesquelles celle de prêtre d’Apollon, non loin de Delphes. Il donna un grand nombre de cours et de conférences, dont il reprit probablement le contenu pour rédiger ses traités. L’œuvre de Plutarque est importante et les textes qui nous sont parvenus peuvent être rangés en 2 grandes catégories principales. Les biographies historiques et les œuvres morales. Dans ses œuvres morales, il aborde des sujets religieux ou éthiques dans “les Délais de justice”, littéraires dans “la Malice d’Hérodote”, philosophiques et psychologiques dans “Propos de tables”, mêlant des réflexions générales et des considérations plus prosaïques sur l’existence.

Ses œuvres eurent une influence considérable sur les humanistes du 16ème siècle, tel Érasme. Elles inspirèrent surtout Montaigne lorsqu’il écrivit ses Essais. L’œuvre la plus réputée de Plutarque reste cependant “les Vies parallèles”. Cet ouvrage se compose de 46 biographies de citoyens grecs et romains, confrontées les unes aux autres. Ainsi fait-il des vies de 2 grands législateurs, Lycurgue de Sparte et Numa Pompilius, mais aussi de celles d’Alexandre le Grand et de Jules César, 2 hommes de guerre, ainsi que de Démosthène et de Cicéron, tous 2 orateurs. Les Vies parallèles sont intéressantes non seulement du point de vue historique, mais aussi parce qu’elles constituent des études de caractère qui, par le biais d’anecdotes et de citations, permettent de connaître un aspect plus humain ou plus intime des personnages évoqués.

Shakespeare s’inspira des Vies de Plutarque lorsqu’il composa celles de ses pièces qui ont pour sujet l’histoire romaine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia / Plutarque / Portail de la littérature / Biographe grec /

Notes

[1] Chéronée est une cité grecque de Béotie située entre la Phocide et l’Attique, non loin du fleuve Céphise. À l’époque classique, Chéronée se trouve dans la sphère d’influence d’Orchomène, à qui elle paie tribut. Elle devient ensuite un district de Béotie. Au 4ème siècle av. jc, elle regagne son autonomie au sein du koinon des Béotiens. L’Empire romain la reconnaît ensuite comme une cité libre.

[2] La Béotie est une région de Grèce centrale. Elle est bordée par l’Attique au sud-est, par le golfe d’Eubée à l’est, par la Phthiotide au nord, par la Phocide à l’ouest et par le golfe de Corinthe au sud. La capitale moderne est Livadiá, mot qui signifie prairie, pâturage, une réalité économique emblématique de la région. La capitale antique était Thèbes (actuelle Thiva).