Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Publius Ventidius Publii filius Bassus dit Publius Ventidius (...)

Publius Ventidius Publii filius Bassus dit Publius Ventidius Bassus

mercredi 23 novembre 2011

Publius Ventidius Publii filius Bassus dit Publius Ventidius Bassus (vers 89-38 av. jc)

Général romain

Protégé de Jules César et lieutenant de Marc Antoine en Orient. Il rencontre de brillante victoire contre les Parthes et défait ainsi plusieurs de leurs rois, ces victoires sonnèrent comme une vengeance de l’échec de Crassus contre ce peuple et ouvrit la voie aux incursions de Marc Antoine dans la région.

Il est natif de Picenum. Lui et sa mère sont capturés pendant la Guerre sociale, et tous les 2 participent comme prisonniers au triomphe de Gnaeus Pompeius Strabo à Rome. Il est forcé de travailler comme muletier, puis mettra ses talents à disposition de l’armée romaine dans laquelle il voit un espoir de promotion sociale. Remarqué par César il participe à ses côtés à la Guerre des Gaules puis à la guerre civile contre Pompée où il accomplit avec brio les ordres de César et devient l’un de ses favoris. Sous la protection de ce dernier il connaît une rapide ascension sociale et politique.

A la mort de César, Publius Ventidius Bassus choisit de ne pas prendre de parti aux premières querelles entre Marc Antoine et Octave, bien qu’il ait une préférence pour Marc Antoine. Après la formation du Second triumvirat Ventidius est nommé consul suffect en 43 av. jc. Lors de l’absence de Marc Antoine, partit pour l’Égypte en 41 av. jc, il ne fera rien pour aider le frère de ce dernier, Lucius Antonius, ou sa femme, Fulvie, durant leur conflit avec Octave.

Après que Marc Antoine et Octave soit arrivés à un arrangement au Cap de Misenum probablement en août 39 av. jc, il est envoyé par Marc Antoine avec plusieurs légions de vétérans de César en réponse à la soudaine offensive Parthes en Syrie de 40 av. jc. En 3 batailles, il parvient à battre les armées parthes et à les repousser hors du territoire romain. Son premier grand succès sera sa victoire sur Quintus Labienus et Phranipates. Ayant eu vent de cette victoire, Marc Antoine organisera des fêtes publiques à Athènes en son honneur avant de partir le rejoindre en Orient.

Malgré cette défaite, les Parthes lancent une nouvelle offensive en Syrie menée par Pacotus Ier (roi des Parthes et fils de Orodès II). il repousse l’énorme armée parthes dans le Taurus puis les bat définitivement à bataille du Mont Gindarus en Syrie du Nord le 9 juin 38 av. J.-C., Pacorus Ier mourra lors de cet affrontement. Cette victoire est la plus importante dans les campagnes de Publius Ventidius Bassus et elle permit de confiner les Parthes en Médie et en Mésopotamie. Ce fut aussi pour le peuple romain une forme de vengeance après les défaites (plus particulièrement la Bataille de Carrhes) et la mort de Crassus. Ventidius aurait pu poursuivre les Parthes plus loin encore mais il ne voulut pas provoquer la jalousie de Marc-Antoine et se contenta de châtier ceux qui s’étaient rebellés contre Rome.

Un de ces rebelles est Antiochus Ier de Commagene que Publius Ventidius Bassus assiége dans Samosate. Antiochus tente de proposer une paix à Ventidius mais ce dernier refuse, lui répondant de traiter directement avec Marc-Antoine. Ce dernier voulant tirer toute la gloire de cette entreprise pour lui-même, il n’autorise pas la ratification de ce traité et prend le commandement du siège. Sa gestion du conflit est surement moins bonne que celle de Ventilius car celui-ci obtient quand même la paix mais au lieu des 1000 talents d’indemnité qu’Antiochus proposait initialement à Ventidius, Marc-Antoine ne reçoit finalement que 300 talents. Une fois cette paix conclue Marc-Antoine le renvoie à Rome où Ventidius se voit accordé un triomphe, il est le premier et le seul Romain à avoir triomphé des Parthes.

Sa vie nous est connue par les Nuits Attiques d’Aulu Gelle où il est présenté comme un exemple d’élévation sociale exceptionnelle.