Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Caius Avidius Nigrinus

Caius Avidius Nigrinus

lundi 15 février 2016, par ljallamion

Caius Avidius Nigrinus (mort en 118)

Sénateur et général romain-Consul suffect en 110

Plan de l'Empire romain au cours de 116, la province Achaïe en foncé.Sa famille vient de Faventia [1], en Émilie [2], où il serait né. Son père, Caius Avidius Nigrinus, est proconsul d’Achaïe [3] sous Domitien, peut-être en 95. Son oncle, Titus Avidius Quietus , est légat en Thrace [4] en 82, consul suffect [5] en 93 et gouverneur de Bretagne entre 97 et 100.

Plutarque fait plusieurs fois référence à son oncle et lui a consacré, ainsi qu’à son père, une de ses œuvres de morale, “De l’amitié fraternelle”. La famille a aussi des liens d’amitié avec Pline le Jeune

Une de ses filles se marie à Lucius Ceionius Commodus, fils du consul en 106, connu plus tard sous le nom de Lucius Aelius, qui deviendra le fils adoptif de l’empereur Hadrien et qui décèdera quelques mois avant de lui succéder.

Cependant, le fils de ce dernier, Lucius Aurelius Verus, devient empereur de 161 à 169 conjointement avec Marc Aurèle, qui détient cependant le pouvoir réel.

Avidius Nigrinus est un ami de longue date de Trajan et de sa famille. Il sert l’empereur en tant que tribun de la plèbe en 105, puis comme légat en Achaïe où il a probablement participé à réorganiser et stabiliser l’administration de la province en difficulté économique. En outre, il semble plus tard proconsul de la province.

En 110, il devient consul suffect. Avant la fin de l’année, il est envoyé à Delphes [6] pour une mission extraordinaire, comme membre d’un conseil consultatif pour aider l’homme politique et historien Arrien dans le règlement de différents frontaliers, entre le territoire sacré de Delphes et les cités voisines.

Il s’appuie, pour rendre sa décision, sur des jugements antérieurs après avoir visité les lieux et écouté les tierces parties. Cet évènement est enregistré à Delphes, où il y a des inscriptions honorifiques dédiées à Nigrinus en grec et en latin.

Il est nommé plus tard gouverneur [7] de la nouvelle province de Dacie [8], a priori en 114, et il occupe ce poste jusqu’à la mort de Trajan en 117.

Un soulèvement est provoqué par les attaques répétées des Sarmates Roxolans [9] et Iazyges [10] ainsi que des Daces libres, Caius Iulius Quadratus Bassus y est envoyé à l’été en 117 pour faire face au péril.

Il aurait toujours été un des adversaires d’Hadrien dans la succession de Trajan, et serait considéré comme le meilleur des sénateurs.

Sur ordre du Sénat, Avidius Nigrinus et d’autres présumés conspirateurs sont exécutés, car ils sont suspectés d’avoir attenté à la vie du nouvel empereur ou d’aspirer au trône.

Hadrien, alors en Syrie, nie avoir ordonné les exécutions de ces sénateurs influents durant le règne de Trajan. On y voit parfois la main du préfet du prétoire Publius Acilius Attianus. Ces assassinats font beaucoup de tort à la popularité d’Hadrien, qui démet Attianus de ses fonctions, réservées aux chevaliers, en le nommant sénateur.

Avidius Nigrinus aurait été mis à mort à Faventia, sa ville d’origine, en l’an 118. Cela n’empêchera pas Hadrien d’adopter son gendre en 136 pour en faire son successeur.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Caius Avidius Nigrinus/ Portail de la Rome antique/ Consul de l’Empire romain

Notes

[1] Faenza est une ville située dans la province de Ravenne en Emilie Romagne, dans le nord-est de l’Italie.

[2] Aemilia est l’ancien nom de l’actuelle région italienne d’Émilie-Romagne, créée sous Octave au 1er siècle av. jc lors de la division de l’Italie romaine en 11 régions administratives. La région prend son nom de la voie émilienne (Via Aemilia), la route romaine qui parcourt son territoire.

[3] L’Achaïe est une province romaine comprenant le sud de la Grèce moderne, fondée en 27 av.jc lors de la réorganisation de l’Empire par Auguste après la période des guerres civiles.

[4] La Thrace est une région de la péninsule balkanique partagée entre :la Bulgarie (Thrace du Nord), la Grèce (Thrace occidentale ou Thrace égéenne) et la Turquie (Thrace orientale).

[5] Consul suppléant

[6] Delphes est le site d’un sanctuaire panhellénique, situé au pied du mont Parnasse, en Phocide, où parlait l’oracle d’Apollon à travers sa prophétesse, la Pythie ; il abritait également l’Omphalos ou « nombril du monde ». Investi d’une signification sacrée, Delphes fut du 6ème au 4ème siècle av. jc le véritable centre et le symbole de l’unité du monde grec.

[7] legatus augusti pro praetore

[8] La Dacie est, dans l’Antiquité, un territoire de la région carpato-danubiano-pontique correspondant approximativement à ceux des actuelles Roumanie, Moldavie et des régions adjacentes.

[9] Les Roxolans étaient un peuple cavalier de la steppe pontique, issu des Sarmates de l’Antiquité et qui s’est dispersé au 4ème siècle lors de l’invasion des Huns. Ils étaient apparentés aux Alains, avec lesquels ils partageaient un mode de vie nomade.

[10] Les Iazyges ou Jazyges ou Yaziges sont, comme les Roxolans, une des branches occidentales des Sarmates, un peuple des steppes d’origine scythique selon Hérodote, donc de langue iranienne. Ils apparaissent autour de la Méotide et font partie des premiers groupes sarmates à avoir migré vers l’ouest. La force principale des Iazyges réside dans leur archerie et leur cavalerie très mobile.