Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hadès

mardi 24 octobre 2017 (Date de rédaction antérieure : 11 janvier 2014).

Hadès

Personnage de la mythologie grecque

Frère de Zeus et de Poséidon. Comme Zeus gouverne le Ciel et Poséidon la Mer, Hadès règne sous la Terre et est pour cette raison souvent considéré comme le maître des Enfers. Il est marié à Perséphone. Il correspond au Sarapis ptolémaïque [1] et au Pluton romain.

Troisième enfant de Cronos et de Rhéa, et frère d’ Hestia , Déméter, Héra, Zeus et Poséidon. Comme eux, il est avalé par son père et n’est libéré que lorsque Zeus, sauvé par Rhéa, oblige Cronos à tous les régurgiter.

Il prend part à la titanomachie [2] et reçoit des Cyclopes [3] la kunée*  [4], alors que Zeus reçoit la foudre et Poséidon le trident. Ce casque merveilleux, peut le rendre même invisible aux dieux, ce qui est impossible pour les autres dieux qui peuvent se rendre invisibles qu’aux mortels.

Au terme de la guerre contre les Titans [5], il reçoit en partage les ombres brumeuses et réside avec elles dans les Enfers. Roi des morts, sa principale mission est d’empêcher ceux-ci de quitter les Enfers, car leur vue remplirait d’horreur les hommes comme les dieux.

Il est parfois compté parmi les 12 Olympiens [6], bien que cela soit contraire à la tradition dominante : il ne sort que rarement de son royaume, l’exception la plus notable étant l’enlèvement de Perséphone. Hadès est par ailleurs assez discret dans la mythologie, étant essentiellement lié à des légendes impliquant des héros. Orphée, Thésée et Héraclès sont parmi les rares mortels à le rencontrer lors de leur catabase [7].

Inversement, il donne à Sisyphe, Protésilas et Eurydice l’autorisation de quitter les Enfers.

Dioné raconte dans l’Iliade comment Héraclès blesse Hadès d’une flèche à l’entrée des Enfers et le laisse au milieu des morts. Hadès doit monter dans l’Olympe pour se faire soigner par Péan .

C’est en tout cas au cours de la descente aux Enfers qu’Héraclès tue l’une des vaches qu’Hadès possède sur Érythie, l’île rouge, pour offrir un sacrifice de sang aux âmes des morts. Le berger, Ménétès, fils de Ceutonymos, défie le héros à la lutte pour l’en empêcher, mais doit se retirer du combat les côtes cassées.

L’enlèvement de Perséphone par Hadès est le mythe le plus populaire rattaché au dieu.

Leucé, une autre nymphe fille d’Océan, est enlevée par Hadès et changée par Perséphone ou Hadès en peuplier blanc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Hadès/ Portail de la mythologie grecque/ Divinité olympienne

Notes

[1] Sarapis ou Sérapis est une divinité syncrétique créée à l’époque hellénistique par Ptolémée 1er, premier souverain de la dynastie Lagide, afin de se faire accepter par le monde égyptien. Sarapis rassemble des traits d’Hadès, du dieu-taureau Apis et d’Osiris. Aux côtés d’Isis, il devient au 2ème siècle de notre ère, l’une des divinités les plus aimées du panthéon égyptien. Son culte s’étend alors à l’ensemble du bassin méditerranéen.

[2] La Titanomachie est un épisode de la mythologie grecque racontant la lutte entre les Titans, première génération de dieux menés par Cronos, et Zeus, allié aux Hécatonchires et aux Cyclopes. La source principale est le récit qu’en fait Hésiode dans sa Théogonie.

[3] Les cyclopes, que l’on pourrait traduire par « œil rond », forment une espèce de créatures fantastiques dans la mythologie grecque. Ce sont des géants n’ayant qu’un œil au milieu du front. Selon Hellanicos, ils tirent leur nom de leur père, Cyclope, fils d’Ouranos.

[4] un casque merveilleux qui rend invisible

[5] Dans la mythologie grecque, les Titans sont les divinités primordiales géantes qui ont précédé les dieux de l’Olympe. Ils étaient fils d’Ouranos et de Gaïa. Basés sur le Mont Othrys, les Titans les plus célèbres incluent les douze premiers enfants de la Gaïa primordiale (Terre-Mère) et Ouranos (Ciel-Père). Ils étaient des divinités géantes d’une force incroyable, qui ont régné au cours du légendaire Âge d’or, et ont également composé le premier panthéon des divinités grecques.

[6] Dans la mythologie grecque, les divinités olympiennes sont les divinités principales du culte, lesquelles résident sur le mont Olympe. Elles se nourrissent de nectar et d’ambroisie, et elles engendrent d’autres divinités. Elles descendent parfois sur Terre parmi les mortels, afin de les aider, de les punir, ou encore de s’unir, engendrant ainsi des demi-dieux ou héros. Traditionnellement, le canon olympien est limité à douze. La liste de ces divinités a cependant varié selon les époques, et en compte en tout quatorze différentes.

[7] La catabase est un motif récurrent des épopées grecques, traitant de la descente du héros dans le monde souterrain, les Enfers.