Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Octavia Thurina Minor dite Octavie la Jeune

Octavia Thurina Minor dite Octavie la Jeune

jeudi 19 janvier 2017 (Date de rédaction antérieure : 30 juillet 2011).

Octavia Thurina Minor dite Octavie la Jeune (69 av jc-11 av jc)

Sœur d’Auguste et demi-sœur d’Octavia Thurina Major. Elle est la fille de Gaius Octavius et d’Atia Balba, la nièce de Jules César. Elle fut l’une des femmes les plus en vue de l’histoire romaine, respectée et admirée par ses contemporains pour sa fidélité, sa noblesse et son humanité.

Son père, meurt en 59 av jc. Par la suite, sa mère se remaria avec le consul Lucius Marcius Philippus. Vers 54 av jc, son beau-père s’arrangea pour la marier à Gaius Claudius Marcellus Minor. Ce dernier est un homme de haut rang qui deviendra d’ailleurs consul en 50 av jc. et appartenait à une branche de la puissante famille patricienne des Claudii, branche qui descendait de Marcus Claudius Marcellus, un grand général qui s’illustra lors de la 2ème Guerre punique [1].

En 54 av av jc son grand-oncle César souhaita qu’elle divorce de son mari, afin qu’elle puisse se marier avec Pompée, qui venait juste de perdre son épouse Julia. Cependant, Pompée déclina courtoisement la proposition, et le mari d’Octavie continua à s’opposer à César, notamment pendant son année de consul en 50 av jc. Ami de Cicéron, Marcellus est déjà un opposant de Jules César quand celui-ci envahit l’Italie, mais il ne prend pas les armes contre le grand-oncle de son épouse à la Bataille de Pharsale [2]. Il sera par la suite pardonné par celui-ci.

Par un décret sénatorial, Octavie se maria avec Marc Antoine en octobre 40 av jc, et devint ainsi sa 4ème épouse. Ce mariage dû être approuvé par le sénat car elle était enceinte de son premier mari, récemment décédé.

De plus, il s’agissait d’un mariage politique permettant de cimenter une alliance instable entre son frère Octave et Marc Antoine lors de la Paix des Brindes [3].

Entre 40 et 36 av jc, Octavie et Marc Antoine vivent ensemble à Athènes.

Elle élève les enfants de son premier mariage avec Marcellus, les 2 fils du premier mariage de Marc Antoine ainsi que les 2 filles qu’ils ont eues ensemble, Antonia Major et Antonia Minor. Durant cette période elle voyage avec son mari à travers les diverses provinces de l’Empire.

Alors que les relations entre Auguste et Marc Antoine se dégradent de plus en plus, ce dernier abandonne son épouse et ses enfants pour rejoindre son ancien amour, la reine Cléopâtre VII d’Égypte. En 36 av jc, Octavie rentre à Rome avec ses enfants. À plusieurs occasions, elle joue le rôle de conseillère et de négociatrice politiques entre son mari et son frère.

Par la suite, Marc Antoine divorce d’Octavie en 32 av jc, puis meurt en 30 av jc. Octavie vit alors tranquillement en élevant ses 5 enfants, ainsi que les enfants de Marc Antoine : Iullus Antonius , Alexandre Hélios, Cléopâtre Séléné et Ptolémée Philadelphe.

Octavie créa la Bibliothèque de Marcellus [4] en sa mémoire, alors que son frère Auguste, érigea un théâtre, le Théâtre de Marcellus [5], en son honneur. Ne parvenant pas à se remettre de sa mort, elle se retire de la vie publique et passe ses dernières années dans l’obscurité en portant le deuil de son fils.

Octavie fut l’une des premières femmes romaines à avoir des pièces de monnaie frappées à son effigie. Son portrait de profil accompagna celui de Marc Antoine sur des émissions datées de la période 39-36 av jc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Octavie la Jeune/ Portail de la Rome antique/ Personnalité féminine de la Rome antique

Notes

[1] La Deuxième Guerre punique, s’étendant des années 218 à 201 av. jc, a pour point d’orgue la campagne d’Italie : le général carthaginois Hannibal Barca traverse les Alpes avec ses éléphants de guerre mais renonce finalement à entrer dans Rome. Le prétexte de la guerre avait été le siège de Sagonte par les Carthaginois qui, selon le traité de 241 av. jc, devaient occuper les territoires au sud de l’Èbre, fleuve délimitant les zones d’influence respectives des deux puissances rivales.

[2] La bataille de Pharsale s’est déroulée en Thessalie, près de la ville du même nom, le 9 août 48 avant jc, pendant la guerre civile romaine qui opposait le clan de César à celui de Pompée. En gagnant cette bataille dans laquelle il était en grande infériorité numérique, César prit un avantage décisif sur le camp adverse.

[3] Brindisi est une ville de la province de Brindisi dans les Pouilles en Italie. C’est une ville importante de la côte adriatique, célèbre depuis l’antiquité. Son port en branches de cerf, le seul vraiment protégé de la côte adriatique, en a fait une porte vers l’Orient dès l’époque romaine. Cité grecque à l’origine et capitales des Salentins, Brindisium est conquise par le consul Marcus Atilius Regulus en 267 av., achevant la conquête romaine du sud de l’Italie. Transformée en colonie romaine en -244, elle fut rapidement reliée à Rome par la via Appia, puis par la Via Trajana.

[4] Le portique d’Octavie, appelé portique de Metellus sous la République romaine et parfois portique de Sévère après le 4ème siècle av. jc, est un ensemble de monuments romains antiques situé sur le Champ de Mars à Rome, près du théâtre de Marcellus. En plus de l’enceinte à colonnades, le portique se compose de divers édifices, dont une entrée monumentale et deux temples, l’un dédié à Junon Regina et l’autre à Jupiter Stator.

[5] Le théâtre de Marcellus est un théâtre romain situé à Rome, sur le Champ de Mars. C’est l’un des plus anciens théâtres en pierre de Rome, après le théâtre de Pompée construit entre 61 et 55 av. jc. Il est le seul édifice de ce type à Rome conservé en élévation, grâce à sa transformation en forteresse au Moyen-Âge puis en palais.