Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Agostino Andrea Chigi dit il Magnifico

Agostino Andrea Chigi dit il Magnifico

jeudi 12 septembre 2019, par ljallamion

Agostino Andrea Chigi dit il Magnifico (1466-1520)

Banquier siennois

Pièce avec portrait d'Agostino ChigiIl fut un des plus importants mécènes de la Renaissance. Fils de Mariano Chigi, un marchand de Sienne [1], Agostino Chigi fonde une banque et une maison de commerce qui prospèrent rapidement.

En 1485, il s’installe à Rome, Il obtient en 1501 le monopole de l’exploitation des mines d’alun [2] dans les monts de la Tolfa [3]. Il possédait sa propre flotte de commerce. Il entretenait des relations commerciales avec les principales villes d’Europe et jusqu’en Turquie.

Au faîte de sa puissance, sa banque comportait 100 succursales et employait 20 000 personnes. Il fut le banquier des souverains pontifes Alexandre VI, Jules II et Léon X et de différents cardinaux.

Il fut également un généreux mécène, soutenant des artistes comme Le Pérugin, Giovanni da Udine, Giulio Romano, Baldassarre Peruzzi , Sebastiano del Piombo , Le Sodoma et Raphaël qu’il commissionna plusieurs fois.

Il demanda à l’architecte Baldassare Peruzzi de dessiner les plans d’une somptueuse villa, dans le Trastevere [4] sur les bords du Tibre [5], dont la décoration fut exécutée par Raphaël. On y donna des fêtes fastueuses, où l’on vit d’ailleurs le pape Léon X.

Laissée à l’abandon après 1520, pillée par les lansquenets en 1527. la villa Chigi est devenue en 1579 propriété de la famille Farnèse [6], raison pour laquelle on la connaît aujourd’hui sous le nom de villa Farnesina [7].

Agostino Chigi fut également le protecteur de l’écrivain Pietro Aretino.

Après son décès, ses successeurs laissèrent ses affaires péricliter et la banque Chigi disparut de même que la maison de commerce qui lui était rattachée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Agostino Chigi »

Notes

[1] Sienne se situe au centre d’une zone collinaire, entre les vallons de l’Arbia au sud, de la Merse au sud-ouest et de l’Elsa au nord, avec les collines du Chianti au nord-est, la Montagnola à l’ouest et les Crete Senesi au sud-est. La place en « coquillage » est le point d’intersection des trois collines qui forment Sienne.

[2] L’alun ordinaire, alun de potassium ou encore disulfate d’aluminium et de potassium. C’est un minéral présent naturellement dans diverses régions du monde, telles la Syrie et le Maroc autrefois. Il peut également être synthétisé. L’alun était abondamment utilisé par les artisans orfèvres et les alchimistes du 3ème siècle en Égypte gréco-romaine. C’est une des matières premières les plus fréquemment citées dans les papyrus de Leyde et de Stockholm. Pour Robert Halleux, les styptêria, traduit par « alun », sont des sulfates doubles d’aluminium et de métaux alcalins, mais aussi toute espèce de substances dotées de propriétés astringentes. L’Égypte exploitait des gisements d’alun dans la Petite Oasis et ceux-ci ont même fait l’objet d’un monopole d’État à l’époque romaine. Le principal usage de l’alun est de fixer les couleurs. En solution, il peut donner un acide faible.

[3] Les monts de la Tolfa sont un massif montagneux de la chaîne des Apennins, situé dans la ville métropolitaine de Rome Capitale, au nord-ouest de Rome, dans la région du Latium, dans le centre de l’Italie.

[4] Le Trastevere, est l’un des rioni de Rome, le seul du Municipio I (Centro storico ou « centre historique ») qui soit situé sur la rive droite du Tibre.

[5] Le Tibre est un fleuve italien qui se jette dans la mer Tyrrhénienne. C’est le plus long fleuve d’Italie après le Pô et l’Adige. Il traverse notamment la capitale italienne, Rome, à l’histoire de laquelle il est étroitement lié.

[6] La famille Farnèse est une ancienne famille romaine dont les possessions sont regroupées autour du lac de Bolsena. C’est une famille italienne de seigneurs puis de ducs, originaire du Latium dans les États pontificaux et de Toscane qui donne de nombreux militaires de l’armée pontificale et des armées de Florence, de Venise, de Naples et de Sienne, un vice-roi en Espagne, ainsi que des gouverneurs en Italie, aux Pays-Bas et en Espagne, des sénateurs, des évêques, des cardinaux, des religieuses et un pape dont descend la lignée la plus renommée qui règne sur les duchés de Parme et Plaisance et de Castro. De nombreuses unions se nouent d’abord avec la petite noblesse italienne, puis avec les plus illustres familles de la péninsule, les Colonna, les Aldobrandini ; et ensuite avec d’autres maisons régnantes italiennes et non italiennes : Habsbourg, Aviz, Médicis, Sforza, Savoie, Este, Wittelsbach, Bourbons, Borromeo, Valois

[7] La villa Farnesina, via della Lungara, à Rome, a été construite entre 1508 et 1511 par l’architecte Baldassarre Peruzzi dans le rione du Trastevere, pour le compte du Siennois Agostino Chigi, banquier et trésorier du pape Jules II.