Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 3ème siècle > Publius Licinius Cornelius Saloninus dit Salonin

Publius Licinius Cornelius Saloninus dit Salonin

vendredi 10 août 2018, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 15 août 2011).

Publius Licinius Cornelius Saloninus dit Salonin (vers 242- 260)

Empereur romain

Pièce datant de Publius Licinius Cornelius Saloninus dit Salonin Empereur romain Fils de Gallien et de Cornelia Salonina , il fut associé au pouvoir avec le titre de César tandis que son père était Auguste avec son propre père Valérien.

Il rejoignit son père en Gaule, pour asseoir sa présence politique. Gallien dut repartir précipitamment après l’annonce de la mort de son fils aîné Valérien II , laissé en 256 sur le Danube avec lui aussi le titre de César [1], suite à l’usurpation d’Ingenuus en Pannonie [2]. Gallien le vainquit rapidement. Il dut cependant rester longtemps éloigné pour lutter contre les barbares, jusqu’aux Alamans [3] qu’il vainquit près de Milan au printemps 260. Salonin resta sur le Rhin avec son précepteur et conseiller Silvanus, et le général Postume.

Après la nouvelle de la défaite et de la capture de Valérien par les Perses à l’été 260, Postume vainquit les barbares mais se disputa sur la question du butin que Salonin et Silvanus ne voulait pas laisser aux troupes. Il les assiégea dans Cologne [4] avec l’armée qui prit son parti.

Gallien occupé contre les Alamans ne pouvait intervenir. Pour essayer de regagner la fidélité des troupes, Salonin fut proclamé Auguste sur des monnaies, mais la cité tomba. Les 2 hommes furent assassinés et Postume établit son "empire des Gaules".

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de l’Histoire Auguste, traduction et commentaires d’André Chastagnol, éditions Robert Laffont, collection « Bouquins », 1994, (ISBN 2-221-05734-1)

Notes

[1] César » était l’un des titres des empereurs romains, les situant dans la continuité du dictateur romain Jules César. Le changement du cognomen en titre impérial romain remonte aux années 68-69 dite l’« Année des quatre empereurs ». Le titre perdure sous l’Empire byzantin.

[2] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[3] Les Alamans ou Alémans étaient un ensemble de tribus germaniques établies d’abord sur le cours moyen et inférieur de l’Elbe puis le long du Main, où ils furent mentionnés pour la première fois par Dion Cassius en 213. Ces peuples avaient pour point commun de rivaliser avec les Francs, sans doute à l’origine un autre regroupement d’ethnies établies plus au nord sur la rive droite du Rhin. Le royaume alaman désigne le territoire des Alamans décrit à partir de 269.

[4] La ville doit son nom de Cologne à l’impératrice romaine Agrippine, épouse de l’empereur Claude, qui éleva son lieu de naissance au rang de colonie en l’an 50, sous le nom de Colonia Claudia Ara Agrippinensium. Les Romains y tenaient une garnison et des axes routiers convergeaient vers un pont de bateaux sur lequel transitait un important commerce avec toutes les régions de la Germanie. En raison de son importance stratégique sur le limes du Rhin et de la présence de l’armée et de la clientèle germanique, l’endroit attira de nombreux marchands et devint un foyer d’artisanat et de commerce. Centre militaire, la ville fut la résidence de l’empereur gaulois Postume de 260 à 268, et le lieu de l’usurpation éphémère de Silvanus en 355. Les Romains introduisirent le christianisme à Cologne, qui devint siège épiscopal à partir du 4ème siècle. Des Francs se sont regroupés au cours de la seconde moitié du 5ème siècle pour fonder un royaume à Cologne, qui est intégré dans le royaume franc de Clovis. À partir du 7ème siècle, ils sont désignés sous le nom de Francs ripuaires.