Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Faustus Cornelius Sulla Felix

Faustus Cornelius Sulla Felix

samedi 23 janvier 2021 (Date de rédaction antérieure : 23 janvier 2012).

Faustus Cornelius Sulla Felix (22-63)

Consul en 52

emblème consul Cousin de Neron, gendre de Claude et demi-frère de Messaline, il fut mis à mort par Neron en 63.

Il fut une des figures les moins connues de la dynastie julio-claudienne [1] de la Rome antique . Sa grand-mère était Antonia Major, la nièce de l’empereur Auguste, par son mari Lucius Domitius Ahenobarbus. Sa mère était Domitia Lepida Minor , une petite-nièce de l’empereur Auguste et petite-fille d’Octavie Minor et de Marc Antoine. Son père était Faustus Cornelius Sulla (consul en 31) et un descendant du dictateur Sylla.

En 56, 2 ans après l’accession de Néron, l’affranchi Pallas et le préfet du prétoire [2] Sextus Afranius Burrus furent accusés de conspiration pour avoir déclaré Faustus empereur.

En 58, un autre affranchi est faussement accusé de comploter pour incité Faustus à attaquer Néron. Neron exila Faustus en 59 et le confina à Massilia [3].Enfin, en 63, Tigellin envoya des hommes de la garde prétorienne pour assassiner Faustus.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Faustus Cornelius Sulla Felix/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Les Julio-Claudiens ou dynastie julio-claudienne sont les membres de la famille impériale formant la première dynastie impériale romaine régnant sur l’Empire romain entre 27 av. jc et 68 ap. jc, entre Auguste et Néron. Cet ensemble familial, très complexe, puise sa désignation historique moderne dans l’alliance matrimoniale et familiale entre la gens Claudia et la gens Julia au détour des guerres civiles romaines qui traversent la fin de la République. À l’issue de son accession au pouvoir, Auguste mène en effet une complexe politique de mariages et d’associations au pouvoir entre lui, les enfants mâles de sa sœur (Marcellus), ainsi que ceux de sa fille Julia et de son beau-fils, Tibère, né d’un premier mariage de Livie avec Tibérius Claudius Néro, faisant de lui un membre des Claudii, adopté tardivement par Auguste face aux décès successifs de tous les autres héritiers potentiels.

[2] Le préfet du prétoire (præfectus prætorio) est l’officier commandant la garde prétorienne à Rome, sous le Haut-Empire, et un haut fonctionnaire à la tête d’un groupe de provinces, la préfecture du prétoire, dans l’Antiquité tardive.

[3] Marseille