Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Arnulf ou Arnoul de Carinthie

Arnulf ou Arnoul de Carinthie

vendredi 25 octobre 2019 (Date de rédaction antérieure : 10 octobre 2011).

Arnulf ou Arnoul de Carinthie (vers 850-899)

Roi de Germanie-Empereur d’Occident de 896 à 899

Descendant de Charlemagne, il est le fils naturel de Carloman, roi de Bavière, et petit-fils de Louis le Germanique.

Investi de la marche de Pannonie [1] et du duché de Carinthie [2], il est élu en 887, roi de Germanie [3] à la diète de Tibur [4] après la déposition de Charles le Gros. Il combat les Normands, les Moraves [5], et bat les Vikings [6] sur la Dyle [7] dans la région de Louvain [8] en 891.

Après la mort de Guy III de Spolète en 895, il se fait reconnaître à Pavie [9] comme roi d’Italie, puis se rend à Rome, où le pape Formose le couronne empereur d’Occident le 22 février 896.

Au cours d’une campagne en Italie contre Lambert de Spolète, fils de Guy III, il est victime d’une attaque cérébrale qui l’oblige à rentrer en Bavière en 896. Ayant cessé de gouverner dans les faits à partir de cette date, il meurt à Regensburg [10] le 8 décembre 899.

Son successeur est son fils Louis IV dit l’Enfant, le dernier des Carolingiens en Germanie.

P.-S.

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/ Arnoul de Carinthie

Notes

[1] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[2] Le duché de Carinthie était un duché situé aux actuels sud de l’Autriche et nord de la Slovénie. Il fait partie du Saint-Empire romain germanique de 976 à sa dissolution en 1806. Au 7ème siècle, il appartient à la principauté de Carantanie (Karantania), de 788 à 843 à l’empire de Charlemagne puis au royaume franc de Louis II de Germanie. De 889 à 927, il est fief du duché de Bavière.

[3] Le Royaume de Germanie n’a pas réellement existé sous ce nom-là. Avec la fin des Carolingiens, les Ottoniens s’imposent et fondent une dynastie qui règne sur la Francie orientale. Pour marquer la différence avec le Royaume de France, on l’appelle Royaume teutonique. Ce ne sont que les historiens allemands modernes qui lui donnent le nom de Royaume de Germanie. Ce Royaume correspondait au départ aux territoires de la Franconie, de la Saxe et de la Bavière. Mais avec les nombreuses modifications territoriales, le titre deviendra honorifique, et s’est même pratiquement confondu avec celui de Roi des Romains.

[4] Tivoli est une ville de la province de Rome, dans la région du Latium, en Italie.

[5] La Moravie est une région d’Europe centrale, ayant jadis englobé l’actuelle République tchèque et un large territoire autour, mais formant aujourd’hui la région historique orientale de la République tchèque. Ses villes principales sont Brno et Olomouc. Dans le premier tiers du 11ème siècle, la Moravie est rattachée à la Bohême. Elle prend le nom de margraviat de Moravie, en usage jusqu’au 20ème siècle, ou de duché de Méranie (adaptation de la prononciation allemande).

[6] Les Vikings sont des explorateurs, commerçants, pillards mais aussi pirates scandinaves au cours d’une période s’étendant du 8ème au 9ème siècle, communément nommée « Âge des Vikings ». Par extension, on emploie le terme en français pour désigner la civilisation scandinave de l’âge du fer tardif, c’est-à-dire à partir de la fin du 2ème siècle à l’âge du fer romain. Ils sont souvent appelés Normands, c’est-à-dire étymologiquement « hommes du Nord », dans la bibliographie ancienne. Contrairement aux autres peuples germaniques de l’Europe plus méridionale, ils sont restés païens jusqu’à la première moitié du 10ème siècle.

[7] La Dyle est une rivière de Belgique et un affluent du Rupel, appartenant au bassin versant de l’Escaut. La Dyle a constitué une limite naturelle du pagus de Brabant.

[8] Louvain est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande, chef-lieu de la province du Brabant flamand et chef-lieu de l’arrondissement qui porte son nom. Elle est arrosée par la Dyle, affluent du Rupel. C’est une ville universitaire où siège la Katholieke Universiteit Leuven (en français : Université catholique de Louvain), branche flamande née de la scission de la plus ancienne université de Belgique. Louvain devint le centre de commerce le plus important du duché entre le 11ème et le 14ème siècle.

[9] Pavie est une ville de la province de même nom en Lombardie (Italie). Pavie est nommée Pavia en italien et en lombard. À partir du 6ème siècle, la ville est nommée Papia, un dérivé probable du nom d’une gens romaine. Pavie est située sur les rives du Tessin, à une dizaine de kilomètres en amont de son confluent avec le Pô. Milan, au nord, est distante de 35 km ; Gênes, au sud, de 90 km ; Turin, à l’ouest, de 110 km.

[10] Ratisbonne (en allemand : Regensburg), est une ville allemande, située dans le Land de Bavière. Elle est baignée par le Danube et est la capitale tant du district du Haut-Palatinat que du Landkreis de Regensburg. À l’époque mérovingienne, Ratisbonne, capitale des Bavarii, était la résidence des Agilolfing, premiers ducs de Bavière. En 739 saint Boniface, l’apôtre de la nation allemande, y établit un évêché. La ville atteignit son apogée politique et économique au 7 et 8ème siècle, quand elle se trouvait au carrefour de grandes routes commerciales importantes.