Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Guo Huai

vendredi 6 mai 2022, par ljallamion

Guo Huai (187-253/255)

Général et ministre des Wei

Reconnu pour sa piété filiale et sa grande intégrité, il fut Conseiller de la Cour, Historiographe sous le compte du bureau du Premier Ministre puis Commandant sous Xiahou Yuan.

En tant que Général, il convainquit Cao Hong de ne pas faire exécuter Zhang He à la suite de sa cuisante défaite à la Passe de Wakou en 218, puis rassembla les forces défaites à la suite de la mort de Xiahou Yuan, ce qui contribua à stabiliser les armées Wei [1] dans la région. Lorsque Cao Pi monta sur le trône, Guo Huai fut nommé “Conseiller Senior Qui Contrôle l’Ouest” et devint peu après Préfet de Youzhou, Protecteur Impérial de la province de Yong, de même que Seigneur de Sheting.

En 227, Cao Zhen le choisit comme son Commandant Adjoint pour contrer l’invasion des Shu [2] menée par Zhuge Liang. Bien qu’il proposa des tactiques ingénieuses, elles furent tout de même défaites à maintes reprises contre les armées de Zhuge Liang.

À la suite de ces défaites, Sima Yi reprit les fonctions de Commandant en Chef et réussit à repousser l’invasion provenant des Shu alors que Guo Huai s’accorda également du mérite en battant les troupes de Wei Yan , Wang Ping et Gao Xiang, puis en occupant Liliu. De plus, avec Cao Zhen, ils s’accordèrent tout le mérite dans la reprise des districts de Nan’an, Tianshui et Anding.

Peu après, il fut assigné à la défense de Chang’an [3] avec Zhang He, puis lors de la seconde campagne militaire de Zhuge Liang, il fut consulté à plusieurs reprises par Cao Zhen et défendit la ville de Meicheng.

Durant la troisième campagne, accompagné de Sun Li, il échappa à une embuscade de Zhuge Liang et vint joindre Cao Zhen.

Puis en 231, lors de la 4ème invasion, il fut chargé de défendre les districts de Longxi [4] et tenta avec Sun Li, mais toutefois sans succès, de prendre la Passe du Sabre.

Il fut également actif lors de la 5ème campagne militaire de Zhuge Liang alors qu’il commandait les forces des districts de Longxi et positionné à Beiyuan, il infligea une défaite aux armées Shu.

Quelques années plus tard, en 249, il brisa le coup d’État de Xiahou Ba avec l’aide de Chen Tai .

Enfin, il repoussa la 1ère invasion contre les Wei [5] de Jiang Wei avec succès et fut aussi actif dans la seconde où il fit changer d’allégeance les Qiang [6]. C’est d’ailleurs dans celle-ci que Guo Huai mourut, atteint d’une flèche tirée par Jiang Wei, alors que ce dernier était en fuite.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Guo Huai/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Héros des Trois Royaumes

Notes

[1] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[2] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[3] Autrefois nommé Hao ou Zongzhou, pendant la dynastie Zhou, elle fut la capitale de la Chine pour la période des Zhou occidentaux. Suite à la folie du roi Zhou Youwang, la ville fut incendiée et pillée par les barbares Rong. Xi’an est l’extrémité est de la route de la soie considérée comme ayant été « ouverte » par le général chinois Zhang Qian au 2ème siècle av. jc. C’était l’une des Quatre Grandes Capitales Anciennes car ce fut la capitale de la Dynastie Qin, des Han, alors connue sous le nom de Chang’an

[4] Le Longxi était une commanderie de la Chine impériale dans l’actuelle Gansu, nommée en raison de son emplacement à l’ouest du mont Long (la partie sud du mont Liupan). Établi par Shi Huangdi, il couvrait à l’origine tout le territoire de l’empire Qin à l’ouest du mont Long avec son siège à Didao (aujourd’hui Taoyang dans le comté de Lintao). Cette zone comprenait la majeure partie de la haute vallée de la Wei. Sa principale voie de communication était la longue route (du nom de la montagne), qui passait probablement le long du chemin de fer moderne à l’ouest de Xi’an, bien qu’une grande partie de la zone la plus proche de la rivière était alors un marais. Le territoire a été utilisé comme un terrain d’escale pour les campagnes remontant le Tao et le cours supérieur du fleuve Jaune.

[5] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[6] Dans la Chine ancienne, le terme Qiang désignait habituellement les populations nomades non han habitant au nord-ouest de la Chine. Plus tard, les Chinois utilisèrent le terme Qiang Min pour désigner les populations non han, qui avaient été linguistiquement et culturellement assimilées, vivant dans la vallée de la rivière Min au Sichuan