Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Caius Asinius Gallus

jeudi 7 avril 2022, par ljallamion

Caius Asinius Gallus (mort entre 30 et 33)

Homme politique des débuts de l’Empire romain

emblème consul Fils de Caius Asinius Pollio, consul en 40 av. jc. En 11 av. jc, il se marie à Vipsania Agrippina, fille de Marcus Vipsanius Agrippa et ex-épouse de Tibère, et ont plusieurs enfants

Il est consul en 8 av. jc, et proconsul [1] d’Asie [2] en 6/5 av. jc. Il est un ami de l’empereur Auguste et un adversaire de l’empereur Tibère. Il introduit des mesures au Sénat pour diminuer les pouvoirs de Tibère et essayer de déshonorer le dirigeant.

Asinius Gallus ne renie jamais sa paternité du fils de Tibère et Vipsania Agrippina, Julius Caesar Drusus, héritier du trône de 19 à 23, ce qui signifie qu’il pourrait être le père de l’enfant que Vipsania attend lors de son divorce. Après la mort de Vipsania, il courtise la veuve de Germanicus, Agrippine l’Aînée.

En 30, à l’instigation de Tibère, qui prétend qu’Asinius a commis l’adultère avec Agrippine l’Aînée, l’opposante de Séjan que Tibère a bannie en 29, le Sénat déclare Asinius ennemi public, et il est tenu dans un confinement solitaire, et son nom est effacé de tous les monuments publics, bien qu’il soit restauré à la mort de l’empereur.

Il meurt de faim après 3 ans de détention

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Ronald Syme et Barbara M. Levick, Asinius Gallus, Gaius in The Oxford Classical Dictionary, Oxford University Press, 2003

Notes

[1] La fonction de proconsul dans la Rome antique correspond à la notion actuelle de gouverneur. Étymologiquement, ce terme vient du préfixe latin pro, à la place de, et consul. Le premier cas de proconsulat historiquement cité par Denys d’Halicarnasse date de 464 av. jc, lorsque Titus Quinctius Capitolinus Barbatus reçut le pouvoir de diriger une armée (imperium) pour aller au secours d’un consul assiégé. Il s’agit alors d’une solution improvisée sous la pression des événements. La fonction réapparaît avec l’agrandissement de la République romaine au 4ème siècle av. jc, lorsqu’un consul doit finir une campagne militaire ou doit gouverner un territoire au-delà de la durée normale de son mandat de consul (un an). Son pouvoir (imperium consulaire) est alors prolongé, en général pour une durée d’un an et toujours sur un territoire précis, le plus souvent une province. Le terme « proconsul » tient au fait que son titulaire exerçait un pouvoir consulaire ; cependant, tous les proconsuls n’étaient pas forcément d’anciens consuls.

[2] La province romaine d’Asie comprenait la Carie, la Lydie, la Mysie, la Phrygie et la Troade.