Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Marcus Lurius

samedi 6 mars 2021, par ljallamion

Marcus Lurius

Amiral romain du 1er siècle av. jc

Lurius est principalement connu pour son commandement lors de la bataille d’Actium [1].

Autour de 40 av. jc, Marcus Lurius, en tant que gouverneur de la Sardaigne [2] combattit une invasion de l’île conduite par Menas , amiral au service de Sextus Pompée fils de Pompée le Grand, qui contrôlait la Sicile [3] à ce moment-là. Cependant Menas reviendra plus tard et vaincra Lurius, le forçant à abandonner la Sardaigne.

En 31 av., lors de la décisive bataille d’Actium le 2 septembre Octave lui confie l’aile droite de sa flotte. Après que l’amiral Caius Sosius, sous le commandement de Marc Antoine, eut lancé une attaque surprise sur le centre de la flotte d’Octave commandé par Lucius Arruntius et que Marc Antoine et Cléopâtre se soient enfuis par un trou dans le centre du dispositif, Marcus Lurius se joignit à Agrippa pour détruire la plus grande partie de la flotte de Marc Antoine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Marcus Lurius »

Notes

[1] Le 2 septembre de l’an 31 av. jc pendant la Dernière Guerre civile de la République romaine, qui suit l’assassinat de Jules César, une grande bataille navale se déroule près d’Actium, sur la côte occidentale de la Grèce, dans le golfe Ambracique, au sud de l’île de Corfou. Elle met aux prises les forces d’Octave et celles de Marc Antoine et Cléopâtre. Elle voit la victoire d’Octave et marque la fin de la guerre civile. Par son ampleur et ses conséquences, la bataille d’Actium est généralement considérée par les historiens comme l’une des batailles navales les plus importantes de l’histoire.

[2] La Corse-Sardaigne est une province romaine. Les Phéniciens sont les premiers à fonder des comptoirs commerciaux en Corse et en Sardaigne. Les Carthaginois aidés des Étrusques vainquent les Phocéens à Alalia en 535 av. jc. La Sardaigne, puis la Corse, passent sous le contrôle de Carthage. Lors de la première guerre punique, les Romains attaquent la Sardaigne dès 259 av. jc, mais ne s’en emparent pas. Après la défaite de Carthage en 241 av. jc, les mercenaires sardes au service de Carthage se révoltent en 238 av. jc et demandent l’aide des Romains. Ceux-ci déclarent à nouveau la guerre à Carthage et envoient leur flotte de guerre. En 229 av. jc, Carthage cède à Rome la Corse et la Sardaigne, perdant ainsi deux places stratégiques en mer Tyrrhénienne. Les Romains, maîtres des côtes et des plaines, mettent près d’un siècle à soumettre les populations indigènes de l’intérieur des îles. En 27 av. jc, la Sardaigne et la Corse, enfin largement pacifiées, deviennent une province sénatoriale, mais l’insécurité que fait régner le brigandage oblige à la transformer vers 66 en province impériale pour y envoyer des légions.

[3] La Sicile est la plus grande île méditerranéenne. Avec une superficie de 25 708 km², c’est la région la plus étendue de l’Italie et son territoire est constitué de neuf anciennes provinces à leur tour partagées en 390 municipalités. Elle est également la seule région italienne à compter 2 des 10 villes les plus peuplées du pays : Palerme et Catane. Son chef-lieu est Palerme.