Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Antoine de Laroque

vendredi 6 novembre 2020, par ljallamion

Antoine de Laroque (1672-1744)

Librettiste français

Laroque avait été gendarme de la Garde du Roi. Un boulet de canon lui ayant fracassé la jambe à la bataille de Malplaquet [1], on fut obligé de la lui couper au-dessus du genou. Il quitte le service avec la croix de Chevalier de l’ordre de Saint-Louis [2] et une pension de Louis XIV.

Il reprit, en 1721, le privilège du Mercure de France [3], auquel participa également son frère Jean de Laroque , et le perfectionna, le rédigeant conjointement avec Fuzelier et Dufresny , depuis juin 1721 jusqu’au 31 octobre 1744. À la mort de Dufresny, en octobre 1724, Laroque resta seul chargé de la direction, Antoine, y participa aussi.

On lui doit également un opéra, Théoné [4]. L’abbé Pellegrin a donné au théâtre, sous le nom de Laroque, sa tragédie “Médée et Jason”, laquelle a même été imprimée plusieurs fois sous son nom de 1716 jusqu’à 1760.

Antoine de Laroque est également connu pour avoir été un grand collectionneur notamment de tableaux.

En 1745, Gersaint le marchand de tableaux du pont Notre-Dame, rédige un catalogue du cabinet du chevalier de Laroque. Parmi les 300 tableaux de sa collection on peut noter :“ la fuite en Égypte” par Paul Véronèse, un “saint Georges” par Rubens, “des buveurs et des priseurs” par Terburg , une dame par Gérard Nesscher, “Bethsabée sortant du bain” par le Poussin, deux paysages de Claude Lorrain, trois tableaux de Wouwerman , deux tableaux de Antoine Watteau , dix tableaux de Jean Siméon Chardin , etc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Antoine de Laroque /Portail du théâtre/ Portail de la musique classique/ Portail de l’opéra/ Catégories : Dramaturge français du XVIIIe siècle/ Journaliste français du XVIIIe siècle/ Militaire français/ Librettiste français d’opéra

Notes

[1] La bataille de Malplaquet eut lieu le 11 septembre 1709 au cours de la guerre de Succession d’Espagne au sud de Mons dans les Pays-Bas espagnols (sur le territoire de l’actuelle commune de Taisnières-sur-Hon en France). Les forces commandées par le général John Churchill, duc de Marlborough et le prince Eugène de Savoie, essentiellement autrichiennes et hollandaises, affrontèrent les Français commandés par le maréchal de Villars.

[2] L’ordre royal et militaire de Saint-Louis est un ordre honorifique français créé par un édit de Louis XIV du 5 avril 1693 pour récompenser les officiers catholiques les plus valeureux ayant au moins 10 ans de présence au sein des régiments du royaume, quelle que soit leur condition de naissance. Sa naissance est due à la réorganisation des armées au milieu du 17ème siècle et l’apparition de militaires de valeur plus nombreux et faisant partie de la bourgeoisie. L’ordre le plus prestigieux, l’ordre du Saint-Esprit, était réservé à la noblesse et ne comptait que cent chevaliers ; les ordres de Saint-Michel, de Notre-Dame du Mont-Carmel et de Saint-Lazare de Jérusalem avaient eux aussi des statuts qui limitaient le nombre des récipiendaires. Voilà pourquoi fut décidée la création de cet ordre dont le bénéficiaire devait être catholique et avoir servi plus de dix ans comme officier, mais pas obligatoirement noble.

[3] Le Mercure de France est une revue française, fondée en 1672 et disparue en 1965 d’abord publiée sous le nom de Mercure galant, qui a évolué en plusieurs étapes avant de devenir une maison d’édition à la fin du 19ème siècle, grâce à Alfred Vallette. Dans l’esprit, le Mercure galant faisait suite au Mercure françois fondé par Jean et Estienne Richer au début du 17ème siècle, qui, publié de 1611 à 1648, fut la première revue française à voir le jour.

[4] tragédie lyrique en 5 actes