Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cornelia Metella

vendredi 22 mai 2020, par ljallamion

Cornelia Metella (née vers 73 av. jc- vers 48 av. jc)

Fille de Quintus Caecilius Metellus Pius Scipio Nasica dit Metellus Scipion consul en 52 av. jc et de Aemilia Lepida , son épouse et ancienne fiancée de Caton d’Utique. Son nom apparaît dans de nombreuses sources littéraires ainsi que sur une inscription dédicatoire officielle à Pergame [1].

Plutarque la décrit comme une belle femme de bonne moralité, lettrée et habile joueuse de lyre. Elle a également été très bien instruite en géométrie et en philosophie.

Cornelia est d’abord mariée à Publius Licinius Crassus , fils de Marcus Licinius Crassus Dives, en 55 ou 54 av. jc, quand il revient à Rome après avoir servi sous Jules César en Gaule. Après la mort de ce premier mari à la bataille de Carrhes [2], Cornelia devient la cinquième épouse de Pompée le Grand en 52 av. jc. Elle était une partisane fidèle de Pompée.

Lorsque César traverse le Rubicon en 49 av. jc, provoquant ainsi la guerre civile [3], Pompée et 2 de ses fils s’enfuient vers l’Orient, comme la plupart des sénateurs républicains, tandis que le troisième fils de Pompée Sextus Pompée reste à Rome avec sa belle-mère, Cornelia Metella.

L’armée de Pompée est défaite par César à Pharsale [4] en 48 av. jc et Pompée s’enfuit vers l’Égypte dont le souverain lui est redevable. Sextus Pompée et Cornelia le rejoignent en route, à Mytilène [5]. Mais à peine Pompée a-t-il atteint le littoral égyptien qu’il est assassiné, sur la plage de Péluse [6], sous les yeux de sa famille. César punit les assassins de Pompée et donne ses cendres et son anneau à Cornelia. Elle revient alors à Rome et passe le reste de sa vie dans les plantations de Pompée en Italie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Cornelia Metella/ Portail de la Rome antique/ Catégorie : Personnalité féminine de la Rome antique

Notes

[1] Pergame est une ancienne ville d’Asie Mineure, en Éolide située au nord de Smyrne, au confluent du Caïque et du Cétios, à environ 25 km de la mer Égée. À l’heure actuelle, son nom est Bergama (Turquie, province d’Izmir).

[2] La bataille de Carrhes (ou Charan) fut une défaite décisive infligée aux légions romaines sous les ordres du général Crassus, par les Parthes conduits par le général Suréna ; elle eut lieu le 9 juin 53 av. jc, près de la ville fortifiée de Carrhes (Harran, dans la Turquie actuelle).

[3] La guerre civile de César, appelée aussi guerre civile romaine de 49 av. jc ou guerre civile entre César et Pompée, est un des derniers conflits intérieurs de la République romaine, et fait partie de la liste des nombreuses guerres civiles romaines. Elle a consisté en une série de heurts politiques et militaires entre Jules César, ses alliés politiques et ses légions d’une part, et la faction conservatrice du Sénat romain, appelée aussi optimates, épaulée par les légions de Pompée d’autre part.

[4] La bataille de Pharsale est un affrontement se déroulant en Thessalie, près de la ville du même nom, le 9 août 48 av. jc, pendant la guerre civile romaine. Il oppose les troupes de César à celles de Pompée. En gagnant cette bataille avec des troupes très inférieures en nombre, Jules César prit un avantage décisif sur le camp adverse.

[5] capitale de l’île de Lesbos

[6] Pelusium ou Péluse est une cité de la Basse-Égypte antique, située à l’extrémité Nord-Est du delta du Nil, sur ce qui était l’embouchure la plus orientale du Nil nommée branche pélusiaque. Elle est à trente kilomètres au sud-est de Port-Saïd. Péluse fut prise en 369 av.jc par les Perses. En 48 av.jc Pompée y est assassiné. Après la bataille d’Actium, elle tomba, au printemps 30 av.jc, entre les mains d’Octave.