Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Eusebius Sophronius Hieronymus dit Jérôme de Stridon

Eusebius Sophronius Hieronymus dit Jérôme de Stridon

samedi 31 août 2019, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 17 août 2011).

Eusebius Sophronius Hieronymus dit Jérôme de Stridon (vers 340-420)

Saint Jérôme dans son étude, Domenico Ghirlandaio, 1480, Chiesa di Ognissanti, Florence.Il est surtout connu pour ses traductions en latin de la Bible à partir du grec et de l’hébreu. Il est considéré comme un des Pères de I’église.

Né à Stridon [1] de parents chrétiens à la frontière entre la Pannonie [2] et la Dalmatie [3].

Il partit pour Rome avec son ami Bonosus pour continuer ses études de rhétorique et de philosophie et se convertit à l’âge de 25 ans lors d’une maladie. Il étudia sous la férule d’Aelius Donatus, un excellent grammairien. Il apprit aussi le grec, sans avoir encore l’intention d’étudier les textes fondateurs du christianisme.

Après quelques années à Rome, il se rendit avec Bonosus en Gaule, et s’installa à Trèves. C’est là qu’il entama son parcours théologique et copia, pour son ami Rufin, le commentaire d’Hilaire de Poitiers sur les Psaumes, et le traité De synodis. Il séjourna ensuite pendant quelque temps avec Rufin à Aquilée [4].

Quelques-uns de ses amis chrétiens l’accompagnèrent lorsqu’il entama, vers 373, un voyage à travers la Thrace [5] et l’Asie Mineure [6] pour se rendre au nord de la Syrie.

Il enseigna ensuite à Antioche [7]. Désirant vivement vivre en ascète [8] et faire pénitence, il passa quelque temps dans le désert de Chalcis de Syrie [9], au sud-ouest d’Antioche où il vit en ermite.

C’est à cette époque qu’il commença à apprendre l’hébreu avec l’aide d’un juif converti. Il fut en relation à cette époque avec les Chrétiens d’Antioche, et semble avoir commencé alors à s’intéresser à l’Évangile des Hébreux, qui était, selon les gens d’Antioche, la source de l’Évangile selon Matthieu.

Il est ensuite fait prêtre à Antioche par l’évêque Paulin. Peu de temps après, il partit à Constantinople pour continuer ses études de l’Écriture sous l’égide de Grégoire de Nazianze. Il passa 2 ans là-bas, puis revint à Rome de 382 à 385.

Invité au concile de 382, qui était convoqué pour mettre fin au schisme d’Antioche, il sut se rendre indispensable au pape.

En 383, le pape Damase 1er le choisit comme secrétaire et lui demande de traduire la Bible en latin. Il s’entoura d’un cercle de femmes de la noblesse, dont certaines étaient issues des plus anciennes familles patriciennes, comme les veuves Marcella et Paula, et leurs filles Blésille et Eustochium. L’inclination de ces femmes à la vie monastique, et la critique virulente que faisait Jérôme du clergé régulier, firent naître une hostilité croissante à son égard de la part du clergé et de ses partisans.

A la mort du pape, il doit quitter Rome et retourne en Terre Sainte en compagnie de Paula. Ils fondent un monastère à Bethléem [10] où il meurt en 419.

Durant les 34 dernières années de sa vie, il se consacre à l’écriture de I’ancien testament en latin à partir de sa propre traduction de I’hébreu et à rédiger ses commentaires sur la Bible. Ses restes sont d’abord enterrés à Jérusalem puis transféré à la Basilique Sainte-Marie-Majeure [11]. Sa traduction constitue la pièce maîtresse de la Vulgate*  [12]. Le dernier de ses écrits polémiques est le “dialogue Contra Pelagianos” en 415.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/ Saint Jérôme

Notes

[1] Štrigova est un village et une municipalité située dans le comitat de Međimurje, en Croatie. C’est dans la ville, alors romaine et nommée STRIDON, qu’est né saint Jérôme, père de l’Église, en 331 ou 340.

[2] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[3] La Dalmatie est une région littorale de la Croatie, le long de la mer Adriatique, qui va de l’île de Pag, au nord-ouest, à Dubrovnik et la baie de Kotor au Monténégro au sud-est.

[4] Aquilée, est une commune de la province d’Udine dans la région du Frioul-Vénétie julienne en Italie. Historiquement, la ville, fondée en 181 av.jc fut, à son apogée, une des villes les plus importantes de l’Empire romain. Aquilée a également été un centre religieux chrétien de premier plan, entre le 4ème siècle et le 15ème siècle, siège du patriarcat d’Aquilée.

[5] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[6] L’Anatolie ou Asie Mineure est la péninsule située à l’extrémité occidentale de l’Asie. Dans le sens géographique strict, elle regroupe les terres situées à l’ouest d’une ligne Çoruh-Oronte, entre la Méditerranée, la mer de Marmara et la mer Noire, mais aujourd’hui elle désigne couramment toute la partie asiatique de la Turquie

[7] Antioche, ou Antioche-sur-l’Oronte afin de la distinguer des autres Antioche plus récentes, est une ville historique originellement fondée sur la rive gauche de l’Oronte et qu’occupe la ville moderne d’Antakya, en Turquie. C’était l’une des villes d’arrivée de la route de la soie.

[8] Personne qui s’impose, par piété, des exercices de pénitence, des privations, des mortifications ou Personne qui s’impose une vie rude et austère.

[9] Qinnasrîn est identifié comme étant le site de Chalcis de Syrie, Chalcis de Belos. Le Belos serait l’ancien nom de la rivière actuellement appelée Quwayq Cette rivière arrose Alep et va se perdre dans des marais plus au sud. En Latin le nom devient Chalcis ad Belum ce qui le distingue de Chalcis sub Libanum au Liban. Le site de Qinnasrîn est situé à 30 km au sud-ouest d’Alep. L’agglomération actuelle s’appelle Al-`Iss. La ville de Chalcis a été fondée par les Séleucides. Elle est située par Pline l’Ancien dans « la région nommée Chalcidène, en Syrie-Cœlé, région la plus fertile de Syrie. » En 252, les Romains concentrent une armée en Syrie. Shapur 1er, roi des Perses écrase les armées romaines sur l’Euphrate puis à Chalcis et ravage toute la Syrie du nord. Saint Jérôme de Stridon se retire au désert de Chalcis, en Syrie.

[10] Bethléem est une ville située en Cisjordanie à environ 10 km au sud de Jérusalem. Cette ville compte principalement des Palestiniens musulmans. Elle abrite aussi une petite communauté de chrétiens palestiniens, une des plus anciennes communautés chrétiennes au monde. L’agglomération de Bethléem s’étend aux villes de Beit Jala et Beit Sahour. La ville est un important centre religieux. La tradition juive, qui l’appelle aussi Éphrata, en fait le lieu de naissance et de couronnement de David, roi d’Israël. Elle est considérée par les chrétiens comme le lieu de naissance de Jésus de Nazareth. C’est un lieu de pèlerinage qui génère une activité économique importante à la période de Noël. La ville est également le siège d’un lieu saint du judaïsme, le tombeau de Rachel, situé à l’entrée de la ville.

[11] une des 4 grandes basiliques de Rome

[12] traduction de la Bible officiellement reconnue par l’Église catholique