Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Basilina

dimanche 27 avril 2014 (Date de rédaction antérieure : 17 août 2011).

Basilina (vers 310-331)

Mère de l’empereur romain Julien. Elle épousa en secondes noces Jules Constance. Elle se convertit au catholicisme et devint la patronne de l’église d’Éphèse [1], puis embrasse l’hérésie d’Arius [2], combat l’orthodoxie et fait exiler l’évêque d’Andrinople [3], Saint Eutrope.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Basilina/ Portail de la Rome antique/ Personnalité féminine de la Rome antique

Notes

[1] Éphèse est l’une des plus anciennes et plus importantes cités grecques d’Asie Mineure, la première de l’Ionie. Bien que ses vestiges soient situés près de 7 kilomètres à l’intérieur des terres, près des villes de Selçuk et Kuşadası dans l’Ouest de l’actuelle Turquie, Éphèse était dans l’Antiquité, et encore à l’époque byzantine, l’un des ports les plus actifs de la mer Égée ; il est situé près de l’embouchure du grand fleuve anatolien Caystre. L’Artémision, le grand sanctuaire dédié à Artémis, la déesse tutélaire de la cité, qui comptait parmi les Sept merveilles du monde et auquel Éphèse devait une grande part de sa renommée, était ainsi à l’origine situé sur le rivage.

[2] Hérésie chrétienne qui a cours du 4ème au 6ème siècle sur l’instigation d’Arius, condamné par l’Eglise en 325 et en 381. Cette doctrine niant la consubstantialité du Fils avec le Père , c’est-à-dire niant l’essence divine de Jésus, se scinde ensuite en plusieurs tendances qui rencontrent un vaste écho dans l’Empire et hors de celui-ci.

[3] Edirne (autrefois Andrinople ou Adrianople,) est la préfecture de la province turque du même nom, limitrophe de la Bulgarie et de la Grèce.