Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Évagre le Pontique

mardi 27 mai 2014

Évagre le Pontique (346-399)

Moine et premier systématicien de la pensée ascétique chrétienne

Originaire d’Ibora, dans la région du Pont [1], il fut ordonné lecteur par Basile de Césarée.

L’évêque Grégoire de Nazianze l’ayant ordonné diacre, il l’accompagna à Constantinople, où sa prédication connut un grand succès.

En 382, il quitta cette capitale et se retira d’abord à Jérusalem, puis en Égypte, où il devint disciple de Macaire de Scété .

Il mena jusqu’à sa mort la vie monastique dans le désert de Nitrie [2], et gagnait sa vie en copiant des manuscrits.

Il a théorisé l’expérience spirituelle des moines du désert dans un langage inspiré de l’enseignement d’Origène.

Quoi que son nom fut inclus dans les condamnations qui ont frappé certains enseignements d’Origène lors des controverses des 6 et 7ème siècles aux conciles de Constantinople de 553 et de 680, l’influence des écrits d’Evagre sur la spiritualité de l’Orient byzantin a été considérable. Par les "Conférences" de Jean Cassien, mais aussi les traductions de Rufin d’Aquilée, cette influence s’est répandue jusqu’en Occident.

C’est de lui que provient la formulation systématique de certains grands thèmes de la spiritualité orientale, division de la vie spirituelle en vie active et vie contemplative, nécessité du dépouillement de toute image et de toute forme pour parvenir à la contemplation, identification de la prière et de la théologie, qui est connaissance de la Trinité.

Il a sans doute inventé le système des péchés capitaux qu’il énumérait au nombre de 8 : gourmandise, impureté, avarice, mélancolie, colère, paresse, vaine gloire et orgueil. C’est Grégoire le Grand qui impose le chiffre 7.

Évagre semble être le premier moine qui ait laissé une œuvre littéraire importante, dont une partie nous est parvenue sous des noms d’emprunts.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Évagre, Traité Pratique, ou Le Moine, Cerf, coll. "Sources Chrétiennes", n° 170, 1971, 2 vol.

Notes

[1] actuelle Turquie

[2] Le ouadi Natroun ou Wadi el Natrun, connu sous le nom de désert de Scété dans l’histoire chrétienne, est une vallée aride située dans le désert occidental de l’Égypte, à environ 75 km au nord-ouest du Caire et 80 km au sud-est d’Alexandrie.