Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Publius Iuventius Celsus Titus Aufidius Hoenius Severianus

Publius Iuventius Celsus Titus Aufidius Hoenius Severianus

mardi 15 septembre 2015

Publius Iuventius Celsus Titus Aufidius Hoenius Severianus (vers 67-vers130)

Jurisconsulte romain

Considéré avec Publius Salvius Iulianus comme le plus influent juriste de son époque.

Fils du jurisconsulte Pegasus Celsus, il est comme son père chef de l’école proculienne [1] de juristes, qui s’oppose à l’école sabinienne [2].

Préteur [3] en 106 ou 107 cité par une lettre de Pline le Jeune, il devient en 114/115 gouverneur de la Thrace [4] puis, en 115, consul et proconsul d’Asie jusqu’en 129/130.

Il conspire contre Domitien. En faveur sous Nerva et Trajan, il devient l’ami d’Hadrien et fait partie de son consilium [5].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Theo Mayer-Maly, Publius Iuventius Celsus, in Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft, vol.3, 1969

Notes

[1] L’École proculienne (ou école proculéienne) est une des deux importantes écoles de juristes à Rome dans le 1er et 2ème siècle. Les Proculiens prirent leur nom de Proculus, qui succéda à la tête de cette école à Marcus Cocceius Nerva.

[2] L’École sabinienne est une des deux importantes écoles de juristes à Rome dans le 1er et 2ème siècle. Les Sabiniens prirent leur nom de Masurius Sabinus mais furent connus plus tard comme Cassiens, d’après le nom d’un étudiant de Sabinus, Cassius Longinus. Les idées des Sabiniens se fondaient sur l’enseignement de Gaius Ateius Capito, maître de Sabinus et adhérent du conservatisme sous le règne d’Auguste

[3] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il est de rang sénatorial, peut s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il est précédé par deux licteurs à l’intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l’Urbs. Sous la République, il est élu pour une durée d’un an par les comices centuriates.

[4] La Thrace fut une province de l’Empire romain dont les frontières correspondaient, approximativement, à la Thrace géographique.

[5] conseil