Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Lucius Octavius Cornelius Publius Salvius Julianus Aemilianus dit Publius (...)

Lucius Octavius Cornelius Publius Salvius Julianus Aemilianus dit Publius Salvius Iulianus dit Julien

samedi 6 août 2016, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 7 août 2011).

Lucius Octavius Cornelius Publius Salvius Julianus Aemilianus dit Publius Salvius Iulianus dit Julien (vers100)

Juriste romain - Consul en 148

Lucius Octavius Cornelius Publius Salvius Julianus Aemilianus dit Publius Salvius Iulianus dit Julien Juriste romainNé en Afrique du Nord d’une famille romaine appartenant à l’ordre équestre, il fut l’élève du jurisconsulte Iavolenus Priscus. Sous Hadrien,Antonin le Pieux et Marc Aurèle, il occupa des magistrature importantes, questeur [1], préteur [2],legatus Augusti propraetore [3] de la Germanie inférieure [4] à Cologne entre 150 et 161 et proconsul d’Afrique [5] entre 161 et 169.

Aux environs de 130, Hadrien le chargea de codifier l’Edictum praetoris [6]. Son ouvrage principal est un Digeste en 90 livres, caractérisé par un style simple, clair et élégant, où il résout d’anciennes controverses de manière convaincante et contribue à atténuer les oppositions entre les Sabiniens [7] et les Proculiens [8]. Elle est en tout cas celle que les jurisconsultes ultérieurs ont le plus citée. De même le Digeste de Justinien en contient-il de nombreux extraits.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de BIOGRAPHIE : Publius Salvius IULIANUS (Julien)

Notes

[1] Dans la Rome antique, les questeurs sont des magistrats romains annuels comptables des finances, responsables du règlement des dépenses et de l’encaissement des recettes publiques. Ils sont les gardiens du Trésor public, chargés des finances de l’armée et des provinces, en relation avec les consuls, les promagistrats et les publicains. Maintenue sous le Haut Empire avec son rôle comptable, cette fonction se réduit sous le Bas-Empire à une magistrature honorifique et coûteuse exercée uniquement à Rome.

[2] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il est de rang sénatorial, peut s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il est précédé par deux licteurs à l’intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l’Urbs. Sous la République, il est élu pour une durée d’un an par les comices centuriates.

[3] gouverneur

[4] La Germanie inférieure, Germanie seconde ou Basse Germanie selon les auteurs et en latin Germania inferior, est une province romaine établie vers 90 par Domitien autour de la vallée de la Meuse, à l’ouest du Rhin, dans ce que sont aujourd’hui le sud des Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, une partie du nord-est de la France (Ardennes), et du nord-ouest de l’Allemagne. La capitale de la Germanie inférieure est Colonia Claudia Ara Agrippinensium l’actuelle ville de Cologne, également la capitale du peuple des Ubiens.

[5] L’Afrique ou Afrique proconsulaire, est une ancienne province romaine qui correspond à l’actuelle Tunisie, plus une partie de l’Algérie et la Libye actuelle. Cette province, qui est issue de la réunion de l’Africa Vetus et de l’Africa Nova, est divisée par Dioclétien en trois : la Tripolitaine, la Byzacène et l’Afrique proconsulaire résiduelle, aussi appelée Zeugitane

[6] L’édit permanent du préteur (en latin : Edictum perpetuum praetoris) est une compilation de tous les édits rendus précédemment par les préteurs, qu i fut faite sous Hadrien, en131, par Julien, pour servir de règle à l’avenir. Il en reste des fragments. Il a servi de modèle pour l’élaboration du Digeste de l’empereur Justinien, publié en 533.

[7] L’École sabinienne est une des deux importantes écoles de juristes à Rome dans le 1er et 2ème siècle. Les Sabiniens prirent leur nom de Masurius Sabinus mais furent connus plus tard comme Cassiens, d’après le nom d’un étudiant de Sabinus, Cassius Longinus. Les idées des Sabiniens se fondaient sur l’enseignement de Gaius Ateius Capito, maître de Sabinus et adhérent du conservatisme sous le règne d’Auguste. À l’école des Sabiniens s’opposait celle des Proculiens. La rivalité entre les deux écoles dura jusque dans le second siècle, après quoi elles se réunirent. Le chef le plus célèbre des Sabiniens fut Salvius Julianus.

[8] L’École proculienne ou école proculéienne est une des deux importantes écoles de juristes à Rome dans le 1er et 2ème siècle. Les Proculiens prirent leur nom de Proculus, qui succéda à la tête de cette école à Marcus Cocceius Nerva. Cette école était considérée comme novatrice, et s’opposait à l’école sabinienne, mais leurs divergences restent mal connues. Sans doute s’agissait-il d’une rivalité de dirigeants. La rivalité de ces deux écoles dura jusque dans le second siècle, après quoi elles se réunirent. Pegasus, célèbre jurisconsulte du 1er siècle, fut le chef de cette école sous les règnes des empereurs Vespasien, Titus et Domitien.