Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Marcus Cornelius Fronto dit Fronton

Marcus Cornelius Fronto dit Fronton

samedi 8 novembre 2014, par ljallamion

Marcus Cornelius Fronto dit Fronton (vers 95-vers 170)

Grammairien rhéteur et avocat berbère

Buste de Marcus Cornelius Fronto dit FrontonNé à Cirta [1]en Numidie [2]. C’est vraisemblablement à la réussite, mal connue, de son père que Fronton doit d’avoir été sénateur. Il commença par le poste modeste de triumvir capitalis [3]

Choisi par Hadrien pour être le précepteur de Marc Aurèle et de Vérus, ami de Antonin Fronton devient consul en 142 et se retrouve au cœur d’un réseau de solidarité de sénateurs dont beaucoup sont africains et comprenant aussi son beau-fils Aufidius Victorinus.

Fronton est connu pour avoir entretenu une importante correspondance, qui ne nous est toutefois parvenue que sous la forme de palimpsestes [4] et reste donc fragmentaire.

Il échangea des lettres en latin et en grec avec des empereurs ses élèves Antonin le Pieux, Marc Aurèle et Lucius Verus, l’historien Appien et divers membres des grandes familles sénatoriales. Son approche de la rhétorique, qu’il considère comme source de tout savoir, même philosophique, fait son originalité.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Fronton (grammairien)/ Portail de la littérature/ Écrivain romain du IIe siècle

Notes

[1] Cirta fut capitale du royaume de Numidie, puis romaine pour laisser place à la ville actuelle de Constantine. Cirta au temps de Massinissa prend une importance stratégique de par sa position géographique.

[2] La Numidie est d’abord un ancien royaume berbère, qui alterna ensuite entre le statut de province et d’état vassal de l’Empire romain. Elle est située sur la bordure nord de l’Algérie moderne, bordé par la province romaine de Maurétanie, de nos jours l’Algérie et le Maroc, à l’ouest, la province romaine d’Afrique, la Tunisie, à l’est, la mer Méditerranée vers le nord , et le désert du Sahara vers le sud. Ses habitants étaient les Numides.

[3] triumvir chargé d’assister les magistrats judiciaires

[4] Un palimpseste (du grec ancien παλίμψηστος / palímpsêstos, « gratté de nouveau ») est un manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau.