Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Domitia Lucilla Maior

Domitia Lucilla Maior

vendredi 18 juillet 2014, par ljallamion

Domitia Lucilla Maior

Personnalité féminine romaine des 1er et 2ème siècles

Photo des thermes de Caracalla à RomeFille de Cnaeus Domitius Curvius Lucanus et fille adoptive de son frère Cnaeus Domitius Curvius Tullus, ce qui fait d’elle une des plus riches héritières sous le règne de Trajan. De son union avec Publius Calvisius Ruso, elle est la mère deDomitia Lucilla Minor, elle-même mère de Marc Aurèle. C’est donc la grand-mère maternelle du futur empereur.

La mère de Domitia est Curtilia Mancia la fille du consulaire Titus Curtilius Mancia, suffect en 55. Pline le Jeune nous apprend que Curtilius Mancia, qui est à la tête d’une immense fortune, déteste son gendre Lucanus, mais n’a de descendance qu’une petite-fille, Domitia. Par conséquent, il fait mettre dans son testament qu’elle est son héritière que si Lucanus renonce à ses droits sur sa fille. Pour que l’héritage puisse être perçu à la mort de Curtilius Mancia, Lucanus émancipe alors sa fille.

Cependant, son frère Tullus adopte alors Domitia, sa nièce, devenant son nouveau pater familias. Ainsi, à la mort de Curtilius Mancia, les deux frères, qui gèrent leurs biens en indivision, héritent bien de la fortune via leur fille et nièce faisant fi des volontés du défunt. Comme le déclare Pline le Jeune, le testament est donc éludé. Cela se déroule sous le règne des Flaviens.

Elle épouse en 2ème noce Publius Calvisius Ruso, le mariage ayant lieu en 103 au plus tard. Calvisius Ruso devient consul éponyme en 109 sous le nom de Publius Calvisius Tullus Ruso, le rajout de Tullus dans le nom ferait suite à l’héritage.

De cette union, Lucilla a au moins une fille, Domitia Lucilla Minor, qui hérite de l’immense fortune de ses parents. Vers 118, elle épouse Marcus Annius Verus, le fils du consulaire Marcus Annius Verus , suffect en 97, et qui sera consul éponyme en 121 et 126. Sa belle-soeur est donc Faustine l’Ancienne, épouse de Antonin le Pieux et impératrice romaine divinisée. Lucilla et Verus ont deux enfants qui atteignent l’âge adulte, le futur empereur Marc Aurèle et une fille, Annia Cornificia Faustina.

À la mort du dernier des 2 frères, Domitia hérite de la moitié de l’immense fortune, provenant de son grand-père maternel, Curtilius Mancia, de son père Lucanus, de son oncle et père adoptif Tullus, héritiers eux-mêmes d’un père adoptif richissime, Domitius Afer dont ils ont su faire fructifier les biens.

Lucilla a eu plusieurs enfants d’un premier mariage dans les années 80. En effet, Pline signale que le testament de Tullus fait des legs multiples et considérables à ses petits-enfants.

Aux 1er et 2ème siècles, de très nombreux monuments de Rome sont construits en brique, qui est le matériau de base. Les deux frères et leurs héritières sont vraisemblablement à la tête des fabriques de briques les plus importantes de Rome. De nombreuses briques sont estampillées des frères Domitii puis des Domitia Lucilla, leur fille et petite-fille, puis de leur descendance impériale, notamment pour des briques des marchés de Trajan, du Panthéon et du mausolée d’Hadrien et même des thermes de Caracalla puis ceux de Dioclétien.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Domitia Lucilla Maior/ Portail de la Rome antique/ Personnalité féminine de la Rome antique