Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Xerxès 1er

vendredi 5 février 2016 (Date de rédaction antérieure : 23 juillet 2011).

Xerxès 1er (vers 519-465 av.jc)

Roi achéménide Perse de 486 à 465 av.jc

Xerxès 1er, portrait imaginaire du 16ème siècle publié par Guillaume Rouillé.Fils de Darius 1er et d’Atossa, petit fils de Cyrus le Grand par sa mère, il fut pour cette raison désigné par son père de préférence à Artobarzanès, son frère aîné.

A peine devenu roi, il dut réprimer les révoltes de l’Egypte en 484 et de la Babylonie en 482. Reprenant la politique conquérante de Darius, il prépara à partir de 482, une expédition majeure en Grèce.

Il fait des levées en masse, parvient à rassembler une immense armée, équipe en même temps une flotte de plus de 1 200 voiles, destinée à longer le littoral de la mer Egée, jette un pont de bateaux sur l’Hellespont [1] pour franchir ce détroit.

Il fit percer l’isthme qui unissait le mont Athos [2] au continent pour donner passage à sa flotte, reçoit la soumission de la Macédoine [3] et de la Thessalie [4], est arrêté durant 7 jours devant les Thermopyles [5] que défend Léonidas et ne les franchit qu’après avoir perdu 20 000 hommes. En 479, il prend Thèbes [6], Platée [7], Thespies [8], entre sans résistance dans Athènes, qu’il livre aux flammes, mais voit sa flotte anéantie, par Thémistocle à Salamine [9] en 480.

Il regagna l’Asie et laissa le commandement de ses troupes à Mardonios. L’année suivante, ses troupes furent encore battues à Platée et à Mycale. Il se retira à Suse [10] et ne participa plus aux combats ultérieurs. Il entama une politique de grands travaux.

Il fut assassiné, au cours d’une révolution de palais, par son ministre Artaban et eut pour successeur son fils Artaxerxès Longue main.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Xerxès Ier/ Histoire du Monde/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1405

Notes

[1] Le détroit des Dardanelles

[2] Le mont Athos, est une montagne de Grèce située en Macédoine, à l’extrémité de l’Aktè dont il constitue le point culminant avec 2 030 mètres d’altitude. Il est célèbre pour les vingt monastères orthodoxes qui y sont établis sur ses flancs et dans les environs depuis le 10ème siècle. Cette communauté théocratique est organisée en République monastique du Mont-Athos qui tire son nom de la montagne et qui jouit d’un certain degré d’autonomie interne au sein de la République hellénique.

[3] Le royaume de Macédoine était un État antique du nord de la Grèce antique, qui exista entre le milieu du 7ème siècle av. jc et 168 av. jc. Avec Alexandre le Grand, il est à l’origine de l’expansion de l’hellénisme en Asie à la fin du 4ème siècle av. jc. Son territoire correspond aujourd’hui à peu de choses près au nord de la Grèce (aujourd’hui Macédoine grecque).

[4] La Thessalie est une région traditionnelle et historique de Grèce située dans le centre du pays, au sud de la Macédoine et à l’est de l’Épire. Elle est centrée autour d’une plaine entourée de reliefs dont le mont Olympe au nord. Elle forme la majeure partie de la périphérie actuelle de Thessalie, qui inclut aussi l’est de l’Épire et une partie des îles Sporades.

[5] La bataille des Thermopyles (Portes Chaudes), le 11 août 480 av. jc, oppose une alliance des cités grecques à l’empire achéménide. C’est l’un des plus célèbres faits d’armes de l’histoire antique. L’armée grecque (environ 7000 Hoplites) tenta de retenir la grande armée perse du Grand Roi Xerxès 1er (qui comptait, selon les estimations modernes, entre 70 000 et 300 000 soldats) à l’entrée du défilé des Thermopyles qui commande l’accès de la Grèce centrale, le long de la mer Égée.

[6] Thèbes est une ville grecque de Béotie, siège d’un dème. Elle fut dans l’antiquité l’une des principales cités de Grèce, et était liée à de très nombreux mythes antiques.

[7] Platées ou Platée est une cité de Béotie sur le versant nord du Cithéron, au sud-ouest de Thèbes, qui a joué un rôle important lors des guerres médiques.

[8] Thespies était une cité grecque de Béotie située entre Thèbes et le mont Hélicon. Un festival littéraire s’y tenait tous les quatre ans. Elle était également renommée pour le culte rendu à Éros.

[9] La bataille de Salamine est une bataille navale qui opposa le 29 septembre 480 av. jc (22 du mois Boédromion dans l’antique calendrier athénien) la flotte grecque menée par Eurybiade et Thémistocle à la flotte perse de Xerxès 1er.

[10] Suse ou Shushan dans la Bible est une ancienne cité de la civilisation élamite, devenue au 5ème siècle av. jc la capitale de l’Empire perse achéménide, située dans le sud-ouest de l’actuel Iran à environ 140 km à l’est du fleuve Tigre.

Répondre à cet article