Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Mardonios

lundi 4 novembre 2019 (Date de rédaction antérieure : 24 juillet 2011).

Mardonios (mort en 479 av.jc)

Général perse

Apparenté à la famille des Achéménides [1] en épousant Artazostre, l’une des filles de Darius 1er et joua un grand rôle dans les guerres médiques [2].

En 492 av.jc, il dirigeait la première expédition envoyée par Darius contre la Grèce. La résistance des Thraces [3] et le naufrage de sa flotte près du mont Athos [4] le firent renoncer.

Lors de la seconde guerre médique [5], il fut le bras droit de Xerxès 1er qui lui laissa le commandement après l’échec de Salamine [6]. Il tenta l’ouverture de négociations avec Athènes durant l’hiver 480 mais devant le refus athénien il envahit de nouveau l’Attique [7], s’empara de nouveau d’Athènes désertée par ses habitants, avant d’être battu et tué, en luttant courageusement, à la bataille de Platées [8] en 479.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Portail:Grèce antique/ Personnalité perse

Notes

[1] L’Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s’étend alors au nord et à l’ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières du Pont Euxin ; à l’est jusqu’en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l’actuel Irak, sur la Syrie, l’Égypte, le nord de l’Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu’au nord de la Libye.

[2] Les guerres médiques opposent les Grecs aux Perses de l’Empire achéménide au début du 5ème siècle av. jc. Elles sont déclenchées par la révolte des cités grecques asiatiques contre la domination perse, l’intervention d’Athènes en leur faveur entraînant des représailles. Les 2 expéditions militaires des souverains achéménides Darius 1er et Xerxès 1er constituent les principaux épisodes militaires de ce conflit ; elles se concluent par la victoire spectaculaire des cités grecques européennes conduites par Athènes et Sparte.

[3] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[4] Le mont Athos est le nom d’une montagne et de la péninsule montagneuse de Macédoine qui l’abrite, à l’est de la Chalcidique, en Grèce. Il est célèbre pour les vingt monastères orthodoxes qui y sont établis depuis le 10ème siècle.

[5] La Seconde guerre médique désigne la seconde invasion perse de la Grèce en 480-479 av. jc pendant les guerres médiques, alors que le roi Xerxès 1er cherche à conquérir toute la Grèce. L’invasion est une réponse directe, quoique tardive, à la défaite de la Première guerre médique (492-490 av. jc) à la bataille de Marathon, qui met fin aux tentatives de Darius 1er de soumettre la Grèce. Après la mort de Darius, son fils Xerxès passe plusieurs années à planifier la seconde invasion, rassemblant une énorme armée terrestre et marine. Les Athéniens et les Spartiates mènent la résistance grecque. Environ un dixième des cités états grecques rejoint l’effort « allié » tandis que la plupart restent neutres ou soumis à Xerxes.

[6] La bataille de Salamine voit l’alliance des cités États grecques, dirigée par Thémistocle, affronter l’Empire perse, mené par Xerxès 1er. Cette bataille navale se déroule en 480 av. jc dans le détroit entre le continent et l’île de Salamine, située dans le golfe Saronique près d’Athènes. La victoire inespérée des Grecs, largement surpassés en nombre, est le point culminant de la seconde invasion perse.

[7] L’Attique est la région qui entoure Athènes. L’Attique s’est d’abord appelée Mopsopie L’Attique est découpée en 139 dèmes et parallèlement, en trois grands secteurs : la ville, la côte et l’intérieur. Les dèmes sont regroupés en trittyes qui elles-mêmes sont regroupées trois par trois, une de chaque secteur, pour constituer une tribu. Durant l’Antiquité, il s’agissait de l’une des plus importantes régions productrices d’huile d’olive ; huile qui était ensuite exportée par exemple vers l’Étrurie. La céramique d’Attique au 6ème siècle av. jc connaît également un certain succès.

[8] La bataille de Platées est la dernière grande bataille terrestre des Guerres médiques. Elle eut lieu en 479 av. jc près de la ville de Platées en Béotie et opposa une alliance des cités État grecques dont Sparte, Athènes, Corinthe et Mégare à l’Empire perse de Xerxès 1er.