Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Macaire de Jérusalem

Macaire de Jérusalem

mercredi 19 février 2014

Macaire de Jérusalem (mort vers335)

Évêque de Jérusalem à partir de 314

Il succéda à Hermon comme évêque de Jérusalem. Athanase d’Alexandrie, dans l’une de ses oraisons contre les ariens, se réfère à Macaire.

Autour de 325, il accompagna Hélène, la mère de l’empereur Constantin 1er à la recherche de la Vraie Croix.

Sa mort a probablement eu lieu avant le concile de Tyr [1], en 335 puisque son successeur, Maxime de Jérusalem, y était apparemment présent.

Macaire fut un des évêques à qui Alexandre d’Alexandrie écrivit une lettre d’avertissement contre Arius.

Son opposition vigoureuse à la nouvelle hérésie est attestée par la manière peu amène dont parle de lui Arius dans sa lettre à Eusèbe de Nicomédie. Il prit part au premier concile de Nicée [2]. Il semble y avoir eu une passe d’armes avec le métropolite concernant les droits de leurs différents diocèses.

Macaire et Eustathe d’Antioche sont probablement les auteurs de la première mouture du Credo, finalement adopté par le concile de Nicée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Macaire de Jérusalem/ Portail des chrétiens d’Orient/ Évêque de Jérusalem

Notes

[1] Le Premier Concile de Tyr se réunit en 335 sous la présidence d’Eusèbe de Césarée. Athanase d’Alexandrie qui refusait de reintégrer Arius fondateur de l’arianisme après sa rétractation équivoque dans son Église, y fut déposé.

[2] Le premier concile œcuménique se tint à Nicée en 325. Il eut pour objectif principal de définir l’orthodoxie de la foi, suite à la controverse soulevée par Arius sur la nature du Christ.