Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Bruttia Crispina ou Crispine

Bruttia Crispina ou Crispine

samedi 9 février 2019, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 3 novembre 2013).

Bruttia Crispina ou Crispine(164-191)

Impératrice romaine de 178 à 191

Sculpture marbre de Bruttia Crispine, impératrice romaine (Circa 183) Musée du Louvre Département des Antiquités grecques, étrusques et romaine

Épouse de l’empereur romain Commode. Elle venait d’une famille aristocratique illustre et était la fille du consul Gaius Bruttius Praesens et de Valeria.

La famille de son père est originaire de Volceii en Italie et ont été étroitement associé avec les empereurs romains Trajan , Hadrien , Antonin le Pieux et Marc Aurèle .

Elle se marie à 16 ans avec Commode à l’été 178. La cérémonie proprement dite fut modeste mais a été commémoré par une monnaie et des largesses furent distribué à la population. Un épithalame [1] pour l’occasion a été composée par le sophiste Julius Pollux.

Comme la plupart des mariages de jeunes membres nobles, il fut organisé par son père et son beau-père, beau-frère, l’empereur Marc-Aurèle.

Elle ne semble pas avoir eu une influence politique significative sur son mari au cours de son règne.

Après 10 ans de mariage, elle fut faussement accusée d’adultère par son mari et fut banni sur l’île de Capri [2] en 188, où elle fut plus tard exécutée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Bruttia Crispina/ Traduit par mes soins

Notes

[1] L’épithalame est une sorte de poème lyrique composé chez les Anciens à l’occasion d’un mariage et à la louange des nouveaux époux. En Grèce, il était chanté par un chœur, soit de jeunes vierges seules, soit de jeunes filles et de jeunes garçons, avec accompagnement de danses. On le nommait aussi catakoemèse

[2] Capri est une île de la baie de Naples située en face de la péninsule de Sorrente en Italie. Connue depuis l’Antiquité pour sa beauté, elle est un lieu de villégiature dès l’époque romaine. L’île possède de nombreux autres intérêts comme la Marina Piccola, le belvédère de Tragara, la grotte bleue (Grotta Azzurra), la Villa San Michele, la Villa Malaparte ainsi que les ruines des villas impériales romaines. Tibère, le successeur d’Auguste, construisit aussi une série de villas à Capri, la plus connue étant la villa Jovis. Depuis la petite église de la Madonna del Soccorso, qui s’élève désormais sur les ruines de l’antique demeure, la vue est à couper le souffle : elle balaie Ischia, Procida, la baie de Naples et la péninsule de Sorrente.