Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Diego de Silva Vélasquez

Diego de Silva Vélasquez

mercredi 7 novembre 2012

Diego de Silva Vélasquez (1599-1660)

Peintre

Diego de Silva Vélasquez Peintre

Né à Séville, son père était de descente portugaise noble. Il entre en apprentissage en 1611 chez Pacheco, maître sévillan. En 1618, il obtient sa licence de peintre. Après son mariage à l’âge de 19ans avec la fille de Pacheco, il alla à Madrid.

Dés lors dans un style hérité du Caravage, il crée plusieurs chefs œuvres dont le fameux"Aguador de Sevilla" ou l’adoration des Mages. En 1623, il fut remarqué par le favori du roi Philippe IV, le Comte Duc d’Olivares, il est nommé Peintre du roi le 6 novembre 1623. Il se lance alors dans des portraits royaux magnifiques. En 1628, la rencontre avec Rubens sera décisive, il décide, sur les conseils du maître flamand de partir en Italie. Il s’embarqua pour un court séjour de 2 ans pendant lequel il découvrira les vénitiens, Titien le Tintoret, Véronèse. De retour à Madrid, il fut sollicité pour décorer les palais royaux, le Buon Retiro et la Torre de la Parada, tout en peignant des œuvres religieuses dont l’extraordinaire Christ en croix.

Il continua son ascension et fut nommé valet de la Garde-robe et obtiendra le titre de Valet de la Chambre en 1643. Tout cela ne l’empêcha pas de peindre les portraits de nains, de bouffons et de rois... En 1649, il repart en Italie pour acheter des tableaux pour le roi Philippe IV et c’est à ce moment là qu’il peint la magnifique "Vénus au miroir", un des seuls nus de la peinture espagnole.

De retour à Madrid, il entame une décennie triomphale. Durant cette période, il peint les portraits de l’infante Marguerite et de la reine Marie-Anne. Mais c’est surtout, en 1656, le moment de la création des "Menines", véritable résumé des peintres sur la couleur, le mouvement, le temps, l’espace... En 1660 Vélasquez a eu la charge d’organiser la cérémonie du mariage de l’Infante Maria Thérésa à Louis XIV.

Il contracta une fièvre et le 7 Août 1660 il s’éteint chez lui à Madrid. Oublié au 18ème siècle, il sera de nouveau redécouvert par les impressionnistes dont Manet.

Répondre à cet article