Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Marcus Valerius Messalla Barbatus (Consul 20)

Marcus Valerius Messalla Barbatus (Consul 20)

dimanche 7 mars 2021, par ljallamion

 Marcus Valerius Messalla Barbatus (Consul 20)

Sénateur romain et consul pendant le règne de l’empereur Tibère

emblème consul Fils de Claudia Marcella Minor et Marcus Valerius Messala Appianus . Marcella était la fille de Caius Claudius Marcellus Minor et d’Octavie le Jeune , la sœur d’Auguste, et petite-nièce de Jules César. Par sa mère Messalla était liée à la dynastie julio-claudienne [1]. Messala avait aussi une sœur Claudia Pulchra qui a épousé Publius Quinctilius Varus.

Messala était le père de Marcus Valerius Messala Corvinus , consul ordinaire en 58. Messalla épousa plus tard sa cousine germaine Domitia Lepida Minor , ils sont devenus les parents de l’impératrice Valeria Messaline , épouse de l’empereur Claude.

On sait peu sur sa carrière politique, sauf qu’il a servi comme consul en 20 avec Marcus Aurelius Cotta Maximus Messalinus

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Marcus Valerius Messalla (Consul 20) /Traduit par mes soins

Notes

[1] Les Julio-Claudiens ou dynastie julio-claudienne sont les membres de la famille impériale formant la première dynastie impériale romaine régnant sur l’Empire romain entre 27 av. jc et 68 ap. jc, entre Auguste et Néron. Cet ensemble familial, très complexe, puise sa désignation historique moderne dans l’alliance matrimoniale et familiale entre la gens Claudia et la gens Julia au détour des guerres civiles romaines qui traversent la fin de la République. À l’issue de son accession au pouvoir, Auguste mène en effet une complexe politique de mariages et d’associations au pouvoir entre lui, les enfants mâles de sa sœur (Marcellus), ainsi que ceux de sa fille Julia et de son beau-fils, Tibère, né d’un premier mariage de Livie avec Tibérius Claudius Néro, faisant de lui un membre des Claudii, adopté tardivement par Auguste face aux décès successifs de tous les autres héritiers potentiels.