Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Acacius dit Acace de Constantinople

Acacius dit Acace de Constantinople

mercredi 28 mai 2014 (Date de rédaction antérieure : 1er septembre 2011).

Acacius dit Acace de Constantinople

Patriarche de Constantinople entre 471 et 489

Il se distingua en s’opposant à l’usurpateur Basiliscus, partisan du monophysisme [1], en drapant entièrement Sainte-Sophie de noir.

Après la chute de Basiliscus et le retour de l’empereur Zénon, il travailla, à la demande de ce dernier, sur un texte capable de mettre un terme, ou tout du moins d’apaiser la querelle monophysite. En 482, il termina le “Henotikon [2], texte que le pape Félix III trouvait trop influencé par le monophysisme. Après 2 années de querelles, le pape lança l’anathème contre Acacius, qui réagit en effaçant le nom du pape des diptyques liturgiques. Ce schisme dura 35 ans, jusqu’au règne de Justin 1er, qui se soumit au pape Hormisdas .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Acace de Constantinople/ Portail du monde byzantin/ Patriarche de Constantinople

Notes

[1] Le monophysisme est une doctrine christologique apparue au 5ème siècle dans les écoles théologiques de l’empire byzantin. Cette doctrine tente de résoudre les contradictions de la foi nicéenne concernant la nature du Christ. La doctrine chrétienne s’est construite à l’origine autour du symbole de Nicée, c’est-à-dire la reconnaissance de la consubstantialité du Père et du Fils, tout comme de la nature humaine du Christ. Les monophysites, en revanche, affirment que le Fils n’a qu une seule nature et qu’elle est divine, cette dernière ayant absorbé sa nature humaine. Ils rejettent la nature humaine du Christ. En cela le monophysisme s’oppose au nestorianisme. Cette doctrine a été condamnée comme hérétique lors du concile de Chalcédoine en 451, tout comme la doctrine opposée. Malgré cela, sous l impulsion de personnages tels que Sévère d’Antioche, le monophysisme continue de se développer dans les provinces byzantines de Syrie et d’Égypte auprès des populations coptes tout au long du 6ème siècle, jusqu aux invasions perses puis arabes au tout début du 7ème siècle. Il fut également responsable du premier schisme entre Rome et Constantinople en 484. Le monophysisme est encore professé aujourd’hui, dans sa variante miaphysite. Ce sont les Églises préchalcédoniennes, arménienne, syro jacobite, copte, etc.

[2] L’Henotikon (acte d’union), parfois Hénotique en français, est un formulaire rédigé en 482 par Acacius, patriarche de Constantinople, à la demande de l’empereur d’Orient Zénon.