Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Justin 1er dit le Grand

Justin 1er dit le Grand

lundi 9 mars 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 1er septembre 2011).

Justin 1er dit le Grand (450-527)

Empereur byzantin de 518 à 527

Profil de Justin 1er sur une pièce de monnaieNeveu de l’empereur Anastase, il est le fondateur de la dynastie justinienne. Justin qui était un ancien général fut élu empereur à l’âge de 68 ans par le Sénat.

Le règne de Justin est surtout marqué par l’ascension de son propre neveu et fils adoptif Justinien. Dès son accession au trône impérial, il le laisse en effet prendre des initiatives importantes et la seule décision importante que prend Justin est celle de déclarer un édit contre les ariens [1] ce qui provoqua une vive réaction du chef goth [2] Théodoric qui menaça d’user de la force si l’édit n’était pas abrogé.

Le chef goth demanda au pape de négocier l’annulation de l’édit mais ce dernier ne réussit pas. Dans les faits c’est Justinien qui est le véritable maître d’œuvre de la réconciliation entre Rome et Constantinople en 519.

Ainsi, le règne de Justin est plutôt terne et constitue surtout un préambule à celui de son fils adoptif qu’il fera empereur associé peu avant sa mort en 527.

Sous son règne l’Empire connaît deux grands séismes, l’un en 518 qui touche la Pisidie [3] et détruit la cité de Sagalassos [4] et l’autre en 526 qui atteint Antioche [5] et fait un nombre considérable de victimes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Justin »

Notes

[1] Hérésie chrétienne qui a cours du 4ème au 6ème siècle sur l’instigation d’Arius, condamné par l’Eglise en 325 et en 381. Cette doctrine niant la consubstantialité du Fils avec le Père , c’est-à-dire niant l’essence divine de Jésus, se scinde ensuite en plusieurs tendances qui rencontrent un vaste écho dans l’Empire et hors de celui-ci.

[2] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[3] La Pisidie est région historique de l’Asie Mineure, caractérisée par de grands lacs et située dans l’actuelle Turquie, entre la Lydie au Nord-Ouest, la Phrygie au Nord, l’Isaurie à l’Est, la Pamphylie et la Cilicie au Sud-Est, la Lycie et la Carie au Sud-Ouest, mais ses limites exactes ont évolué dans le temps.

[4] Sagalassos est une ancienne cité d’Asie Mineure, située sur les contreforts du Taurus, dans la région de Burdur en Turquie, à environ 100 km au nord de l’actuelle Antalya, à une altitude comprise entre 1 450 et 1 700 m. L’occupation du lieu est ancienne, mais la cité s’est surtout développée sous l’Empire romain, entre le 2ème et le 7ème siècle ; elle s’est maintenue tardivement, avant d’être définitivement désertée par suite d’un séisme majeur.

[5] Antioche est une ville de Turquie proche de la frontière syrienne, chef-lieu de la province de Hatay.