Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pancrace de Rome

mardi 5 juin 2018

Pancrace de Rome (vers 289/290-304)

Né d’une famille noble de Phrygie [1] ; il serait mort martyr à l’âge de 14 ans, lors des persécutions de Dioclétien à Rome.

Pancrace, ayant perdu ses parents, fut confié aux bons soins de son oncle paternel, Denis. Ils possédaient une grande fortune. Tous deux se rendirent à Rome.

Converti au christianisme par le pape Corneille, le jeune garçon fut dénoncé comme chrétien. Il comparut devant l’empereur Dioclétien.

Il fut alors décapité. Il avait 14 ans. Le corps du jeune martyr fut recueilli et inhumé par la pieuse matrone Ottavilla, et ses reliques sont vénérées à la basilique San Pancrazio à Rome [2], érigée en son honneur en 604, tricentenaire de son martyre, par le pape saint Symmaque.

Dès le temps de Grégoire de Tours, il est vénéré en France.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Pancrace de Rome/ Portail du christianisme/ Saint catholique et orthodoxe

Notes

[1] La Phrygie est un ancien pays d’Asie Mineure, situé entre la Lydie et la Cappadoce, sur la partie occidentale du plateau anatolien. Les Phrygiens sont un peuple indo-européen venu de Thrace ou de la région du Danube. Ils ont occupé vers 1200 av.jc la partie centrale et occidentale de l’Asie Mineure, profitant de l’effondrement de l’Empire hittite.

[2] La basilique San Pancrazio (en français basilique Saint-Pancrace) est un lieu de culte situé sur le Janicule, dans le quartier de Monteverde à Rome en Italie. Construite sur les catacombes de Pancrace de Rome, la basilique lui est dédiée. La basilique Saint-Pancrace est une basilique mineure de Rome, siège du titre cardinalice San Pancrazio fuori le mura. La basilique est construite, à la demande du pape Symmaque, entre la fin du 4ème siècle et le début du 5ème siècle. Il y est également construit un établissement de bains. Le pape Symmaque est enterré à l’endroit où le célèbre jeune martyre saint Pancrace est enterré. En 594, Grégoire 1er dote l’église d’un monastère. En 625, le pape Honorius 1er fait construire la basilique à trois nefs. Les fresques de la tribune sont attribuées au peintre Antonio Tempesta.