Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Aelia Domitia Paulina ou Domitia Paulina Minor

Aelia Domitia Paulina ou Domitia Paulina Minor

samedi 21 novembre 2015, par ljallamion

Aelia Domitia Paulina ou Domitia Paulina Minor (75-130)

Personnalité féminine romaine

Aelia Domitia Paulina sœur de Hadrien d'après le "Promptuarii Iconum Insigniorum" de Guillaume Rouille datant de 1553Sœur aînée d’Hadrien et épouse de Lucius Iulius Ursus Servianus. Elle est la fille de Publius Aelius Hadrianus Afer , originaire d’Italica [1] en Bétique [2], et de Domitia Paulina Maior, issue d’une famille sénatoriale hispanique distingué qui vient de Gadès [3]. Afer et Trajan sont des cousins maternels.

Après que son père a atteint la préture [4], il meurt en 86, à l’âge de 40 ans. Son fils et sa fille sont mis sous la tutelle de son cousin Trajan et de Publius Acilius Attianus.

Elle épouse Lucius Iulius Ursus Servianus vers 90, plus vieux qu’elle d’une trentaine d’années, avant l’accession au trône de Trajan. Son époux est trois fois consul sous trois empereurs différents, suffect [5] en 90 sous Domitien, éponyme [6] en 102 sous Trajan et une deuxième fois éponyme en 134 sous Hadrien, son beau-frère. C’est le dernier à occuper le consulat plus de deux fois autre que les empereurs et les Césars.

Paulina et Servianus ont une fille appelée Iulia Serviana Paulina née dans la première partie du règne de Trajan. Vers 106/107, leur fille est mariée à Cnaeus Pedanius Fuscus Salinator, un futur consulaire et sénateur romain hispanique. Pline le Jeune envoie à son ami Servianus et à sa femme Paulina une lettre de félicitations pour ce mariage, Fuscus Salinator étant un de ses protégés.

Elle décède en 130, et son ami et son frère l’empereur partagent une cérémonie privée en son honneur.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Aelia Domitia Paulina/ Portail de la Rome antique/ Personnalité féminine de la Rome antique

Notes

[1] Italica est une ancienne ville romaine de la province de Bétique, située sur la municipalité actuelle de Santiponce (province de Séville, Andalousie, Espagne). Fondée en 206 av. jc par Scipion l’Africain, elle atteint son apogée sous les règnes de Trajan et Hadrien, dont les familles sont installées dans la cité depuis un siècle ou deux.

[2] La province romaine de Bétique couvre le sud de l’Espagne, et correspond à peu près à l’actuelle Andalousie. Elle est issue de l’ancienne Hispanie ultérieure, et tire son nom du Baetis, nom latin du fleuve Guadalquivir. C’est une province sénatoriale administrée par un ancien préteur, dont la capitale est Corduba (Cordoue).

[3] Gadès est le nom de la ville actuelle Cadix.

[4] Le préteur est un magistrat de la Rome antique. Il est de rang sénatorial, peut s’asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il est précédé par deux licteurs à l’intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l’Urbs. Sous la République, il est élu pour une durée d’un an par les comices centuriates.

[5] Parfois, un consul décède ou démissionne avant la fin de son mandat de douze mois. Le consul restant rétablit la collégialité par l’élection intermédiaire si le délai restant le permet ou par la désignation directe d’un consul suffectus. Ce consul entre en fonction immédiatement, il a les mêmes privilèges et les mêmes pouvoirs que le consul remplacé mais il n’est en charge que pour la durée du mandat qui reste à couvrir. Enfin, le consul suffect ne donne pas son nom à l’année, à l’inverse du consul dit ordinaire

[6] Qui donne son nom à l’année