Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pakoros ou Pacoros

vendredi 20 janvier 2017, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 7 août 2011).

Pakoros ou Pacoros

Roi arsacide d’Arménie de 161 à 163

Carte de l'Arménie En 161, le roi parthe [1] Vologèse IV chasse du trône d’Arménie le roi Sohaemus, vassal de Rome et le remplace par Pakoros. Il prend le contrôle du pays après que le gouverneur de Cappadoce [2], Sedatius Severianus battu à Elegeia [3] s’est donné la mort. Cependant, en 163, Sohaemus est réinstallé sur le trône par Marc Aurèle à la suite de la contre-offensive romaine menée par son général Statius Priscus.

P.-S.

Source : wikipedia.org Portail de l’Arménie

Notes

[1] La Parthie est une région historique située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides et berceau de l’Empire parthe qui domine le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av. jc. et 224 ap. jc. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord (aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan) et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[2] La Cappadoce est une région d’Asie Mineure située dans l’actuelle Turquie. Elle se situe à l’est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de « Cappadoce » est à la fois historique et géographique. Les contours en sont donc flous et varient considérablement selon les époques et les points de vue. Hérodote considérait qu’elle était délimitée par le Taurus, l’Euphrate, le lac Salé (Tuz Gölü) et la mer Noire. Aujourd’hui, on désigne généralement par ce nom une région d’environ 15 000 km2 entre Kayseri et Aksaray. Elle est connue pour ses paysages pittoresques résultant du volcanisme et de l’érosion, pour ses églises rupestres ornées de fresques, ainsi que pour ses habitations troglodytiques et ses cités souterraines

[3] Elegeia était une ville de l’Arménie antique située dans la région d’Erzurum en Anatolie ; plusieurs des épisodes importants des rapports entre Rome, l’Arménie et les Parthes s’y déroulèrent. C’est à Elegeia qu’à la fin de 161 Marcus Sedatius Severianus fut défait par l’armée parthe de Vologèse IV