Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Sohaemus d’Arménie

Sohaemus d’Arménie

mercredi 17 février 2016, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 7 août 2011).

Sohaemus d’Arménie

Roi d’Arménie

Le royaume d'Arménie à l'époque de SohaemusEn 161, ou au début 162, les forces parthes [1] de Vologèse IV infligèrent à Elegeia [2] une cuisante défaite aux troupes romaines qui étaient venues défendre le protectorat romain sur l’Arménie. Un souverain dépendant des Parthes s’installa donc à la tête du royaume. Il en fut chassé par la contre-offensive romaine menée par Statius Priscus en 163, qui combat pour les empereurs Lucius Verus et Marc Aurèle. Ces derniers prennent le titre d’Armeniacus [3], et l’installent sur le trône. Bien que lié par ses origines à la dynastie arsacide, il était totalement acquis à la cause romaine.

Son règne connaît cependant des rébellions, notamment celle du satrape Tiridate. Il ne peut alors se maintenir sur le trône que grâce à l’intervention de Publius Martius Verus, gouverneur romain de Cappadoce [4]. À cette occasion, Martius Verus affermit le rôle de la nouvelle capitale qu’il avait prise Vagharshapat-Kainepolis [5]. Une garnison romaine, composée de soldats détachés des légions de Cappadoce fut installée dans la ville pour maintenir le calme et le pouvoir de Sohaemus. Elle sera encore présente une quinzaine d’années plus tard.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l’Antiquité jusqu’au xixe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome,‎ 1990

Notes

[1] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[2] Elegeia était une ville de l’Arménie antique située dans la région d’Erzurum en Anatolie ; plusieurs des épisodes importants des rapports entre Rome, l’Arménie et les Parthes s’y déroulèrent. La localisation exacte d’Elegeia n’est pas connue avec certitude, on la situe en général à Ilica, entre Erzurum et Askale. Elegeia se trouvait à peu près à la même latitude qu’Artaxata En raison de sa position géographique, Elegeia dut souvent jouer un rôle important lors des confrontations entre Rome, l’Arménie et l’empire parthe ou perse. Deux épisodes importants s’y sont déroulés. En 114, le roi Parthamasiris d’Arménie vint y rencontrer l’empereur Trajan pour y recevoir son investiture. Trajan la lui refusa, et se lança à la conquête de l’Arménie. C’est d’Elegeia aussi que Trajan dirigea à cette époque les opérations concernant les voisins septentrionaux de l’Arménie. C’est aussi à Elegeia qu’à la fin de 161 Marcus Sedatius Severianus fut défait par l’armée parthe de Vologèse IV.

[3] vainqueur de l’Arménie

[4] La Cappadoce est une région historique d’Asie Mineure située dans l’actuelle Turquie. Elle se situe à l’est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir.

[5] aujourd hui Etchmiadzin