Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Publius Martius Verus

Publius Martius Verus

samedi 21 février 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 6 août 2011).

Publius Martius Verus (mort vers 190)

Sénateur, général et homme politique romain

Les Mésies romaine à la fin du 2ème siècle et au début du 3ème siècleVraisemblablement originaire de Toulouse, légat de légion lorsqu’il dirige la legio V Macedonica en Mésie inférieure [1] au début des années 160. Avec son unité, il est appelé en Orient pour combattre les Parthes [2] et joua un rôle important, avec Avidius Cassius, dans la dernière partie de la guerre qui opposait l’Empire romain à l’empire parthe entre 161 et 166. Cela lui vaut de recevoir le consulat puis d’être nommé à la tête de la province de Cappadoce [3]. Au cours d’un gouvernement particulièrement long il fut chargé de surveiller le royaume voisin d’Arménie, dont le contrôle était l’enjeu principal de la guerre. Vers 172 il conforta le pouvoir chancelant de Sohaemus d’Arménie et renforça la garnison de Vagharshapat-Kainepolis [4].

Lorsqu’en 175 en Syrie, Avidius Cassius se proclama empereur, il resta fidèle à Marc Aurèle et contribua à la déroute de l’usurpation et au retour à l’ordre des provinces orientales. Il y participa en dirigeant la province de Syrie de 175 à 177. Sa grande fidélité à la dynastie antonine fut récompensée en 179 par l’exercice d’un prestigieux second consulat en tant que collègue de l’héritier du trône, le futur empereur Commode. Son fils Publius Martius Sergius Saturninus fut consul ordinaire en 198.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Y. Burnand, Primores Galliarum I : Méthodologie, Col. Latomus 290, Bruxelles, 2005

Notes

[1] La Mésie est une contrée balkanique de l’Europe ancienne, entre le Danube et la Macédoine. Elle recouvre un territoire inclus dans le nord de l’actuelle Bulgarie, l’actuelle Serbie et une petite partie de la Roumanie. Initialement peuplée par les Thraces, la région accueille à partir du 8ème siècle av. jc des colons grecs qui s’installent sur le littoral. Au 1er siècle av. jc, les Romains, maîtres de la zone, y fondent la province de Mésie, qui fera partiellement partie de l’empire d’Orient par la suite.

[2] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[3] La Cappadoce est une région historique d’Asie Mineure située dans l’actuelle Turquie. Elle se situe à l’est de la Turquie centrale, autour de la ville de Nevşehir. La notion de « Cappadoce » est à la fois historique et géographique. Les contours en sont donc flous et varient considérablement selon les époques et les points de vue.

[4] aujourd hui Etchmiadzin