Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Appien d’Alexandrie

Appien d’Alexandrie

samedi 20 décembre 2014, par lucien jallamion

Appien d’Alexandrie (vers 90- ?)

Historien grec de l’époque romaine

l'Histoire romaine de Appien d'AlexandrieSa vie est très mal connue. Les sources sont la préface de “l’Histoire romaine” où l’auteur se présente en une phrase et une ou deux autres allusions autobiographiques dans l’ouvrage ; une lettre d’Appien à Fronton et la réponse de Fronton, une lettre de recommandation en latin de Fronton à l’empereur Antonin le Pieux, enfin “le codex 57” de la Bibliothèque du patriarche Photius, qui est consacré à l’ouvrage historique d’Appien.

Appien exerça la fonction de procurateur [1] jusqu’après l’avènement de Marc Aurèle.

Photius écrit qu’il fut florissant sous les règnes de Trajan et d’Hadrien, la mention du premier correspondant sans doute au début de la brillante carrière d’Appien à Alexandrie.

À la fin du “livre XXIV de l’Histoire romaine”, il évoque le fait qu’il dut fuir Alexandrie pendant la révolte des Juifs de 116/117 pour se réfugier en Arabie Pétrée [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de P. Goukowsky, « Appien d’Alexandrie, prêtre de Rome sous Hadrien ? », CRAI, 142-3, 1998

Notes

[1] Dans la Rome antique le terme procurateur désigne au départ un personnage nommé par un autre pour s’occuper d’une tâche précise, mais l’usage le plus courant du terme, à partir d’Auguste désigne un fonctionnaire impérial choisi par l’empereur romain dans l’ordre équestre ou parmi ses anciens esclaves, on parle alors de procurateur affranchi.

[2] La province romaine d’Arabie ou Arabie pétrée est créée en 106 par la conquête du royaume Nabatéen (dont la capitale est Pétra) qui fut un des derniers royaumes du Moyen-Orient sous protectorat romain. Débouché des caravanes venues du Sud arabique ou du golfe Persique, il occupait une région importante pour les liaisons stratégiques des Romains entre l’Égypte d’une part, la Judée et la Syrie d’autre part.