Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Ecgfrith de Northumbrie

Ecgfrith de Northumbrie

mercredi 23 juin 2021 (Date de rédaction antérieure : 17 juin 2013).

Ecgfrith de Northumbrie (645-685)

Roi de Northumbrie de 670 jusqu’à sa mort

"La Grande-Bretagne vers 600."Il dirigea la Northumbrie [1] au sommet de sa puissance, mais son règne s’acheva sur une défaite désastreuse durant laquelle il perd la vie.

Fils de son prédécesseur, Oswiu de Northumbrie. Il est retenu en otage par les Merciens [2] lors de l’invasion de la Northumbrie par Penda de Mercie en 654 ou 655. Penda est vaincu et tué par les Northumbriens sous les ordres d’Oswiu durant la bataille de Winwaed [3].

Il devient roi de Deira [4], un sous-royaume de la Northumbrie, en 664 puis roi de Northumbrie après la mort de son père, le 15 février 670.

En 660, il épouse Ethelthryth ou Etheldrède d’Ely ou Ethelrede , la fille d’ Anna d’Est-Anglie , qui rapidement rentre dans les ordres, acte qui la rapproche probablement de Wilfrid, archevêque de York. Ecgfrith épouse en secondes noces Eormenburg.

Au début de son règne, il combat et vainc les Pictes [5] qui s’étaient révoltés et avaient fondé le sous-royaume de Lothian [6] dans le nord de la Northumbrie. En 674, il vainc Wulfhere de Mercie et s’empare du Lindsey [7]. En 679, il combat les Merciens menés par Ethelred qui avait épousé Osthryth, la sœur d’Ecgfrith. Le frère d’Ecgfrith, Elfwine, est tué au combat, et la province de Lindsey est restituée lors des négociations de paix, menées par Théodore de Cantorbéry.

En 684 Ecgfrith envoie une expédition en Irlande mené par le général Berht, elle semble avoir échoué dans le sens où aucun territoire irlandais ne fut conquis par la Northumbrie, mais elle fut aussi un succès par le nombre d’esclaves capturés et l’obtention d’un butin conséquent.

En 685, contre l’avis de Cuthbert, il commande une armée contre les Pictes, menés alors par son cousin Bruide mac Bili dit Brude III des Pictes . S’ensuit une cuisante défaite, dans laquelle il trouve la mort et qui affaiblit sérieusement la puissance de la Northumbrie dans le nord. Son demi-frère illégitime Aldfrith lui succède.

En dehors de ses activités militaires, Ecgfrith apparaît comme le premier roi de Northumbrie, et peut-être même le premier roi anglo-saxon, à avoir utilisé le penny en argent, qui deviendra la principale monnaie anglaise durant des siècles.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail des Anglo-Saxons/ Catégories/ Monarque de Northumbrie

Notes

[1] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[2] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[3] La Bataille de Winwaed a lieu le 15 novembre 655 ou 654 entre les rois Penda de Mercie et Oswiu de Northumbrie, avec comme résultat la défaite des Merciens et la mort de Penda.

[4] Le Deira est un royaume anglo-saxon des 6ème et 7ème siècles. Selon Siméon de Durham, le royaume s’étendait de l’Humber à la Tyne, mais le pays était désert au nord de la Tees. Après l’absorption du royaume d’Ebrauc, York devint la capitale du Deira. Avant cela, la capitale se situait probablement près de Pocklington. Le premier roi angle dont nous avons connaissance est AElle, qui conquit le royaume sur les Bretons à la fin du 6ème siècle. Le royaume fut ensuite sujet du roi AEthelfrith de Bernicie, qui unifia les deux royaumes pour former le royaume de Northumbrie. Après la mort d’AEthelfrith, le fils d’AElle, Edwin de Deira, régna sur les deux royaumes, de 616 à 633. Son neveu Osric lui succéda, puis Oswine, qui fut assassiné par Oswiu, en 651. Durant les années qui suivirent, le royaume fut gouverné par AEthelwald, le fils d’Oswald de Northumbrie puis en tant que royaume vassal successivement par trois fils d’Oswiu de Northumbrie.

[5] Les Pictes étaient un peuple établi principalement dans les Lowlands de l’Écosse. Les migrations Pictes s’installent entre les différentes vagues de migrations goïdeliques (gaëliques) et gallo-britonniques. Leurs ancêtres seraient venus du continent à la fin de la préhistoire, peut-être au cours du 1er millénaire avant jc. Leur première mention est due à l’orateur breton Eumenius, en 297, ce dernier les cite aux côtés des Hibernii (les Irlandais) comme ennemis des Bretons.

[6] Le Lothian est une région traditionnelle d’Écosse, s’étendant entre la rive sud du Firth of Forth et les Lammermuir Hills. Son nom provient du semi légendaire roi breton Loth ou Lot. Au 7ème siècle, il devient la partie nord du royaume saxon de Northumbria. Mais au 8ème siècle les clans pictes la revendiquèrent en profitant de l’affaiblissement de la Northumbrie. Le Lothian est connu en Écosse pour avoir été la seule partie Anglo-saxonne de cette nation, et une des rares où l’écossais n’ait pas pris racine.

[7] Le Lindsey est un royaume anglo-saxon situé dans le nord de l’actuel Lincolnshire, entre la Witham et l’Humber. Il apparaît dans le Tribal Hidage sous le nom Lindesfarona mid Haeþfeldlande (« Lindsey avec Hatfield Chase ») et une superficie de 7 000 hides, soit autant que le royaume d’Essex ou celui des Hwicce. Malgré cela, son histoire est presque entièrement inconnue. La région a été longtemps disputée entre la Mercie et la Northumbrie. Elle possède son propre évêché à partir de 678.