Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Oswiu de Northumbrie

lundi 17 octobre 2016

Oswiu de Northumbrie (612-670)

Roi de Northumbrie au 7ème siècle

Lorsque son père Ethelfrith de Northumbrie fut tué par Raedwald et Edwin de Deira en 616, Oswy dut s’exiler avec ses frères chez les Scots [1] du Dal Riada [2] et chez les Pictes [3] et ne pu regagner son pays qu’à la mort d’Edwin en 633. C’est pendant cette période que, comme ses frères, il se convertit au Christianisme pratiquant les rites celtiques.

Il devint roi de Northumbrie [4] à la mort de son frère Oswald, le 5 août 642 et élimina le fils de ce dernier AEthelwald de Deira .

En 655, Penda envahit la Bernicie [5]. Les conditions de la campagne ne sont pas claires mais lors de la bataille de Winwaed [6], Oswiu le tue. Il s’autoproclama roi de Mercie [7]. Cette période fut de courte durée et prit fin vers 658 lorsqu’une révolte dirigée par les partisans de Wulfhere fils de Penda éclata.

Le roi étendit ensuite son influence sur les Pictes en établissant des rois subordonnés : D’abord en 653 son neveu Talorgan mac Enfret puis à partir de 657 les frères Gartnait mac Donnel et Drest mac Donnel. Oswiu domina alors la majorité du nord de la Grande-Bretagne. Il est considéré comme Bretwalda , l’un des rois suprêmes des anglo-saxons.

C’est sous son règne que se réunit, sous sa présidence en 664, le Concile de Whitby [8].

Ses dernières années sont marquées par les conflits qu’il eut avec l’un de ses fils, Ahlfrith.

Il meurt en 670, son fils Ecgfrith prit sa succession.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Oswiu de Northumbrie/ Portail des Anglo-Saxons/ Monarque de Northumbrie

Notes

[1] On appelle Scots, les populations Irlandaises du Dal Riada qui s’établirent sur les côtes britanniques durant la période des Grandes Invasions. Les mêmes Scots, de langue gaélique, fondèrent ultérieurement le royaume d’Écosse, notamment en fusionnant avec les Pictes (peut-être de langue brittonique), vers le 9ème siècle.

[2] Le Dal Riada était un royaume scot situé sur la côte nord-est de l’Irlande et la côte ouest de l’Écosse.

[3] Les Pictes étaient un peuple établi principalement dans les Lowlands de l’Écosse. Les migrations Pictes s’installent entre les différentes vagues de migrations goïdeliques (gaëliques) et gallo-britonniques. Leurs ancêtres seraient venus du continent à la fin de la préhistoire, peut-être au cours du 1er millénaire avant jc. Leur première mention est due à l’orateur breton Eumenius, en 297, ce dernier les cite aux côtés des Hibernii (les Irlandais) comme ennemis des Bretons.

[4] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[5] La Bernicie est un royaume anglo-saxon situé dans le nord de l’Angleterre et le sud de l’Écosse actuelles. Fondé au 6ème siècle, il est uni au royaume voisin de Deira au début du 7ème siècle pour former le royaume de Northumbrie. Son territoire se serait étendu depuis la Tyne vers le nord, atteignant finalement le Firth of Forth. Sa frontière occidentale s’est graduellement étendue, mordant sur les royaumes de langue brittonique de Rheged, Gododdin et Dumbarton. La résidence royale principale est le château de Bamburgh, près de l’île de Lindisfarne.

[6] La Bataille de Winwaed a lieu le 15 novembre 655 ou 654 entre les rois Penda de Mercie et Oswiu de Northumbrie, avec comme résultat la défaite des Merciens et la mort de Penda.

[7] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[8] Ce Concile trancha définitivement en faveur de l’utilisation des rites romains par l’église de Northumbrie