Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Tommaso Giovanni di Simone Guidi dit Masaccio

Tommaso Giovanni di Simone Guidi dit Masaccio

lundi 25 novembre 2019 (Date de rédaction antérieure : 9 septembre 2012).

Tommaso Giovanni di Simone Guidi dit Masaccio(1401-1428)

Ce peintre italien est considéré comme un des pères de la Renaissance. Il est né à Castel San Giovanni [1]. En 1422 il rejoint la guilde de Florence [2], et son 1er travail connu remonte à cette année. Il s’agit d’un petit triptyque, comprenant la Madone, deux anges en pleine adoration, et des saints.

La grande source d’inspiration de Masaccio fut Giotto, dont il a capturé la pesanteur et le grandeur qui caractérisent le travail de ce dernier.

Parmi ses oeuvres, dans laquelle les nouveaux principes de la perspective sont évidents, à signaler un polyptyque daté de 1426 pour l’église de Pise, des séries de fresques de la vie de saint Pierre en 1425/1428 pour la chapelle de Brancacci dans Santa Maria del Carmine à Florence [3] et une fresque de la trinité daté de 1428 dans Santa Maria Novella à Florence. La même année il se déplaça à Rome ou il mourut subitement.

Masaccio fut une grande inspiration pour les peintres tels que léonard de Vinci, Michel ange et Raphaël.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité, issu du dictionnaire d’histoire universelle imago Mundi/ Masaccio

Notes

[1] San Giovanni Valdarno est une commune de la province d’Arezzo en Toscane (Italie). San Giovanni Valdarno est fondée en 1296 par les Florentins dans un but militaire, notamment contre Arezzo qui se soumettra au 14ème siècle. Les travaux de fortification sont achevés en 1356 avec la construction de 24 tours d’enceinte. En 1478, la ville est prise par les troupes du pape Sixte IV puis ravagée par la peste en 1479 qui décime les deux-tiers de la population. Au 16ème siècle, la ville perd son rôle militaire au profit d’une fonction commerciale.

[2] Des riches et influentes corporations marchandes de Florence sont nommées Arti di Firenze et sont constituées au milieu du 12ème siècle à l’initiative d’une societas mercatorum de trois consuls en réaction d’opposition à la societas militium des aristocrates et de leurs alliés de la grande bourgeoisie, le popolo grasso. Elles comportent également un chef militaire ou consul : le podestat dont la charge ne peut dépasser un an (Ainsi Jacopo di Cione inscrit à l’Arte dei Medici e Speziali en 1369, en devient le podestat de la corporation en 1384, en 1387 et en 1392).

[3] peint en collaboration avec da Panicale de Masolino