Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Hélie de Talleyrand Périgord

Hélie de Talleyrand Périgord

vendredi 19 mars 2021 (Date de rédaction antérieure : 4 août 2012).

Hélie de Talleyrand Périgord

Hélie de Talleyrand Périgord}

Personnage central de la papauté avignonnaise [1]. Il touche ses premiers revenus ecclésiastiques à l’âge de 19 ans grâce à Jean XXII. Nommé évêque de Limoges [2] à 23 ans en 1324, cardinal 7 ans plus tard, "le cardinal de Périgord" sera surnommé le faiseur de Papes.

Au cœur de toutes les intrigues avignonnaises, il sera l’homme de confiance de Benoît XII, Clément VI, Innocent VI, Urbain V. A Londres, il négocie la libération de Jean le Bon. Grâce à son intervention, le Prince Noir modérera ses pillages et ses destructions dans le grand sud. Grand ami de Pétrarque, il défend, contrairement au poète, le maintien de la papauté en Avignon.

A la mort de Clément VI, le conclave désigne à l’unanimité Jean Birel , Général des Chartreux, comme nouveau Pontife. Le rôle de Talleyrand fera l’objet de plusieurs versions.

Jean Birel était effrayé par cette charge, il demande à Talleyrand de retourner le Sacré Collège : L’éloquence du périgourdin fera le reste. Un nouveau vote mettra Etienne Aubert sur le trône de Pierre. Dès son élection, Innocent VI offre à Jean Birel une place au Collège des cardinaux. Mais le Chartreux refuse, "désirant plutôt monter en vertus qu’en dignités.

A sa demande, son corps repose à Saint Front de Périgueux [3] .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Patrice Foissac, Histoire des collèges de Cahors et Toulouse (14 et 15ème siècles), Cahors, La Louve, 2010.

Notes

[1] La Papauté d’Avignon désigne la résidence du pape en Avignon (France). Cette résidence, qui déroge à la résidence historique de Rome (Italie) depuis saint Pierre, se divise en deux grandes périodes consécutives : La première, de 1309 à 1378, celle de la papauté d’Avignon proprement dite, correspond à une époque où le pape, toujours reconnu unique chef de l’Église catholique, et sa cour se trouvent installés dans la ville d’Avignon au lieu de Rome. La seconde, de 1378 à 1418, coïncide avec le Grand schisme d’Occident où deux papes rivaux (et même trois si l’on considère l’éphémère pape de Pise) prétendent régner sur la chrétienté, l’un installé à Rome et l’autre en Avignon.

[2] Le diocèse de Limoges est un diocèse de l’Église catholique en France. Le siège épiscopal est à Limoges. Érigé au 3ème siècle, il est le diocèse historique du Limousin. Depuis 1822, il correspond aux territoires des départements de la Creuse et de la Haute-Vienne.

[3] La cathédrale Saint-Front de Périgueux est une cathédrale catholique romaine, siège du diocèse de Périgueux et Sarlat. Située dans le centre-ville de Périgueux. Remontant dans ses premiers jours aux 4ème et 5ème siècles, l’édifice fut d’abord une église, puis une abbaye avant de prendre le titre de cathédrale au 16ème siècle, à la suite du sac par les Huguenots du siège épiscopal, l’église Saint-Étienne-de-la-Cité.