Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Constance d’Arles

dimanche 2 février 2020 (Date de rédaction antérieure : 23 novembre 2011).

Constance d’Arles (vers 986-1032)

Reine de France

Fille de Guillaume 1er comte d’Arles, et d’Adélaïde d’Anjou. En 1003, elle devient reine de France en épousant le roi Robert II Le Pieux après que ce dernier fut contraint de se séparer de Berthe de Bourgogne.

Cependant, elle fut une étrangère chezles Capétiens et ses manières, son entourage et sa conduite en irritèrent beaucoup. Elle fut peu aimée à la cour à cause de ses intrigues et de sa cruauté, et Robert tenta à plusieurs reprises de la répudier pour reprendre Berthe de Bourgogne comme épouse.

Constance donna néanmoins des enfants au roi, dont le futur Henri 1er, et Robert. À la mort du roi, elle va jusqu’à tenter de tuer Henri, mais la tentative échoua et il monta sur le trône. Robert devint quant à lui duc de Bourgogne. Éloignée de la Cour, elle s’éteint au château de Melun [1]. Son gisant se trouve à la basilique de Saint-Denis.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de M. Prou/ encyclopédie Imago Mundi/ Constance d’Arles/

Notes

[1] Melun est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne. Robert II, roi de France, décède en 1031 dans le château de Melun ; sa veuve Constance d’Arles, y meurt en 1032, puis leur fils Henri en fait sa demeure principale. Deux hôtels-Dieu sont fondés à Melun. Quand Abélard est chassé de Paris en 1102, c’est à Melun qu’il vient poursuivre son enseignement. Le roi de France Philippe 1er demeure au château de Melun, il y mourra le 30 juillet 1108. Son fils Louis VI le Gros, et son petit-fils Louis VII, y résident également. Sous le règne de ce dernier la ville croît rapidement, et en 1178 une charte est accordée aux habitants, les protégeant des exactions des officiers royaux, donnant au commerce et à l’industrie plus de sécurité. La cité est également un centre intellectuel renommé, grâce aux écoles de Saint-Père et d’Abélard.