Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Offa de Mercie

mardi 28 mai 2013

Offa de Mercie (mort en juillet 796)

Roi de Mercie [1] de 757 à 796

Fils de Thingfrith et descendant d’Eowa, frère du roi Penda, qui avait régné 1 siècle plus tôt, il monta sur le trône après une période de guerre civile provoquée par l’assassinat d’Ethelbald, en triomphant de Beornred, un autre prétendant au trône. Il est probable qu’il passa les premières années de son règne à asseoir sa position sur les peuples des Midlands [2], comme les Hwicce [3] et les Magonsæte [4]. Après 762, il tira avantage de l’instabilité du Kent pour se proclamer son suzerain, et contrôlait le Sussex [5] en 771, bien que son autorité ait été contestée dans les 2 royaumes. Dans les années 780, il étendit son pouvoir sur la plus grande partie du sud de l’Angleterre, s’alliant avec Beorhtric de Wessex, qui épousa Eadburh, fille d’Offa, et reprit le contrôle du sud-est. Il devint également suzerain de l’Est-Anglie [6], et fit décapiter le roi Ethelberht II d’Est-Anglie en 794.

Il était un roi chrétien, mais il entra en conflit avec l’Église, notamment avec Jaenberht, l’archevêque de Cantorbéry. Il parvint à persuader le pape Adrien 1er de diviser l’archidiocèse de Cantorbéry en 2, créant un nouvel archidiocèse à Lichfield [7].

De nombreux historiens considèrent Offa comme le plus puissant monarque anglo-saxon avant Alfred le Grand. Sa domination ne s’étendit jamais sur la Northumbrie [8], bien qu’il ait marié une de ses filles, Elfflæd, au roi northumbrien Ethelred 1er en 792. Il mourut en 796, et son fils Ecgfrith lui succéda. Il régna moins de 5 mois, puis Coenwulf devint roi.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de encyclopédie universalis/offa/

Notes

[1] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[2] terres du milieu

[3] Les Hwicce sont un petit peuple anglo-saxon qui apparaît au 6ème ou au 7ème siècle dans la vallée de la Severn, au sud-ouest de l’Angleterre. Leur royaume, dont les frontières sont mal connues, paraît coïncider, au moins partiellement avec le diocèse de Worcester,

[4] Les Magonsæte sont un peuple anglo-saxon installé dans l’ouest des Midlands, autour de Hereford, sur un territoire conquis sur le Pengwern cambrien. Leur royaume apparaît probablement à la fin du 6ème siècle ou au début du 7ème siècle, sous la domination de la Mercie. Le premier roi des Magonsæte connu est un certain Merewalh, peut-être un fils du roi Penda de Mercie. Merewalh se convertit au christianisme vers 660 et épouse Eormenburh, une princesse du Kent. On lui connaît deux successeurs, Merchelm et Mildfrith, qui sont probablement ses fils. Le royaume des Magonsæte est annexé par la Mercie au début du 8ème siècle (avant 740), et il est dès lors administré par un ealdorman vassal du roi de Mercie.

[5] Le Sussex était l’un des royaumes anglo-saxons de Grande-Bretagne, dont les frontières correspondaient approximativement à celles du territoire des Regnenses et du comté ultérieur de Sussex.

[6] Le royaume d’Est-Anglie fut établi lors de la colonisation de la Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons au 5ème siècle, par l’établissement des Angles sur les terres du peuple breton des Icènes. C’était un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxone. À l’origine, il recouvrait seulement le Norfolk et le Suffolk, puis s’agrandit de l’Isle of Ely par le mariage de la princesse Etheldrède. L’Est-Anglie fut pendant une brève période le plus puissant des royaumes anglo-saxons, suite à une victoire vers 616 contre la Northumbrie ; son roi Rædwald (mort vers 624) est cité par la Chronique anglo-saxonne comme le quatrième bretwalda, un terme de sens incertain mais impliquant une forme de suzeraineté. Cette supériorité dura peu : dans les quarante années suivantes, elle fut défaite par deux fois par la Mercie et s’affaiblit progressivement, jusqu’à ce qu’en 794 par le roi Offa de Mercie fasse mettre à mort Æthelberht II d’Est-Anglie et s’empare de son royaume. L’Est-Anglie redevint indépendante suite à une révolte contre la Mercie en 825-827, pendant laquelle deux rois merciens furent tués.

[7] Lichfield est une petite ville du Staffordshire (Angleterre), à 110 miles au nord-ouest de Londres et 14 miles au nord de Birmingham. Elle a le statut de Cité.

[8] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaume de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme romain (catholique) dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York.