Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Coenwulf ou Cenwulf

vendredi 22 avril 2016, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 13 octobre 2011).

Coenwulf ou Cenwulf (mort en 821)

Roi de Mercie de 796 à 821

L'Angleterre sous le règne de Cenwulf.Il descendait d’un frère du roi Penda, roi de Mercie [1] au milieu du 7ème siècle. Lorsque le roi Offa mourut, en 796, son fils Ecgfrith lui succéda, mais il ne régna que 5 mois, et Coenwulf monta sur le trône la même année.

Dès son avènement, il dut écraser une révolte des habitants du Kent [2], dont Offa s’était rendu maître. Eadberht Præn revint de son exil en Francie [3] pour faire valoir ses droits. Pour pouvoir mater la révolte, Coenwulf dut attendre que le pape Léon III lui donnât raison. Dès que l’anathème papal eût été lancé contre Eadberht, Coenwulf envahit le Kent, captura le roi, puis lui fit crever les yeux et couper les mains. En 796 ou 797, les Gallois attaquèrent la Mercie à Rhuddlan [4]. En 798, Coenwulf fut capable de riposter. Caradog ap Meirion , le roi de Gwynedd [5], fut tué. Une guerre civile s’ensuivit en Gwynedd, qui prit fin lorsque Hywel ap Caradog ceignit la couronne. Coenwulf l’attaqua alors, ravagea le Snowdonia [6] et fit main basse sur le petit territoire de Rhufoniog [7], près de Rhos [8].

Le royaume d’Est-Anglie [9], se souleva jusqu’en 805, année de la reconquête de l’Est-Anglie par les Merciens. Il mena aussi plusieurs campagnes contre les Gallois, et apparemment une seule contre les Northumbriens en 801, bien qu’il semble avoir soutenu en sous-main les adversaires du roi northumbrien Eardwulf de Northumbrie .

Il entra en conflit avec Wulfred , archevêque de Cantorbéry [10], en particulier pour savoir si le pouvoir séculier pouvait ou non contrôler les maisons religieuses, comme les monastères. L’antagonisme entre le roi et l’archevêque Wulfred fut tel que ce dernier ne put exercer son ministère pendant au moins 4 ans.

Un début d’accord entre les 2 parties survint après la mort de Coenwulf, sous son successeur le roi Ceolwulf en 822, mais le problème ne trouva vraiment de solution qu’en 826, après négociations entre l’archevêque et la fille de Coenwulf, Cwoenthryth , qui avait bénéficié de larges dotations en terres d’église.

Coenwulf mourut en 821 à Basingwerk [11], près de Holywell [12], sans doute alors qu’il préparait une campagne militaire contre les Gallois. Cette campagne eut lieu en 822 sous son frère Ceolwulf, qui lui succéda.

Coenwulf fut le dernier des rois de Mercie à dominer la majeure partie ou la totalité de l’Angleterre du Sud, un état qui perdurait depuis Penda au 7ème siècle. Dans les années qui suivirent sa mort, la Mercie déclina, et après la bataille d’Ellendune [13] en 825, Egbert de Wessex devint le roi le plus puissant au sud du Humber [14].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Coenwulf of Mercia »

Notes

[1] La Mercie est un royaume anglo-saxon du Haut Moyen Âge. Il occupe principalement la région des Midlands, au cœur de l’Angleterre, mais s’est étendu au-delà durant ses périodes d’expansion. La fondation du royaume est traditionnellement datée de 527 et attribuée à un certain Icel, mais faute de sources, il est difficile d’affirmer quoi que ce soit de certain concernant la Mercie jusqu’au règne de Penda, dans le deuxième quart du 7ème siècle. Ce puissant roi païen vainc plusieurs rois de Northumbrie et pose les bases de l’hégémonie mercienne sur le reste de l’Angleterre.

[2] Le Kent est un royaume anglo-saxon fondé au 5ème siècle par les Jutes dans le sud-est de l’Angleterre. Il correspond approximativement au territoire occupé par le peuple celtique des Cantiaci avant la conquête romaine, et à l’actuel comté de Kent. C’est le premier royaume anglo-saxon converti au christianisme, et il atteint son apogée au début du 7ème siècle sous le roi Aethelberht. Sa puissance décline par la suite, et il finit par être soumis par la Mercie dans le courant du 8ème siècle. Il est définitivement rattaché au Wessex vers le milieu du 9ème siècle.

[3] Sous les Mérovingiens, le mot Francie est utilisé pour désigner l’ensemble du royaume des Francs incluant donc la Neustrie et l’Austrasie. Sous les premiers Carolingiens, elle continue de désigner l’ensemble des possessions franques à l’exception de l’Italie, puis après le traité de Verdun de 843, chacun des royaumes issus du partage. À partir du 10ème siècle, le mot Francie ne sera appliqué qu’au seul royaume des Francs de l’ouest qui deviendra le royaume de France tout en désignant également une région précise, celle du domaine royal.

[4] Rhuddlan est une ville du comté de Denbighshire, au pays de Galles, située au sud de la ville côtière de Rhyl. Au 11ème siècle, Rhuddlan devient la capitale de Gruffydd ap Llywelyn, qui règne sur tout le pays de Galles de 1055 à 1063. Deux siècles plus tard, en 1284, c’est dans cette ville qu’est promulgué le statut de Rhuddlan, par lequel le roi Édouard 1er d’Angleterre réorganise le pays de Galles après l’avoir conquis.

[5] Le Gwynedd était un des royaumes ou principautés du Pays de Galles au Moyen Âge, appelé Vénédotie, Winet ou Norgalles au Moyen Âge. Il couvrait une partie du nord-ouest du pays autour de la Snowdonia et comprenait l’île de Môn (Anglesey). Ses dirigeants ont eu à plusieurs reprises le dessus sur leurs rivaux gallois. Les rois et princes de Gwynedd ont résisté longtemps aux projets de conquête des rois d’Angleterre.

[6] Snowdonia est une région et un parc national du pays de Galles, d’une surface de 2 170 km².

[7] Rhufoniog était un royaume gallois vassal du Royaume de Gwynedd. Créé vers 445 par Rhwfon ap Cunedag un fils de Cunedda, il fut absorbé par le Gwynedd vers 540.

[8] Le Rhos était un ancien royaume gallois vassal du Ceredigion puis du Royaume de Gwynedd. Créé au cours du 5ème siècle, il annexa l’Afflogion en 480. Il fut absorbé par le Gwynedd vers 750. Le royaume de Rhos a été gouverné notamment par Owain Ddantgwyn puis par son fils Cuneglas.

[9] L’Est-Anglie, ou royaume des Angles de l’Est, est un royaume anglo-saxon établi au cours du Haut Moyen Âge sur les actuels comtés anglais du Suffolk et du Norfolk. Sa fondation légendaire, vers le milieu du 6ème siècle, aurait été le fait d’envahisseurs germaniques appartenant à la tribu des Angles. Il disparaît comme entité indépendante après les invasions vikings du 9ème siècle, mais le titre de comte d’Est-Anglie continue à être donné au sein du royaume d’Angleterre jusqu’à la fin du 11ème siècle, et la région conserve le nom d’Est-Anglie à ce jour.

[10] L’archevêque de Cantorbéry est, après le gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre (c’est-à-dire le monarque du Royaume-Uni), le chef de l’Église d’Angleterre et de la Communion anglicane.

[11] L’abbaye de Basingwerk est un ancien monastère cistercien du pays de Galles. Située près de Holywell, dans le Flintshire, l’abbaye est fondée en 1131 par le comte de Chester Ranulph de Gernon. Elle est rattachée à l’ordre cistercien en 1157 et devient fille de l’abbaye de Buildwas.

[12] Flintshire

[13] La bataille d’Ellendune eut lieu en 825, sur les bords du Willy. Elle marque la fin de la suprématie de la Mercie sur l’Angleterre et le début de celle du Wessex. Beornwulf de Mercie cède la victoire à son adversaire Egbert de Wessex, qui envahit les royaumes de Kent et d’Essex, les additionnant par la suite à ses domaines. Le Surrey et le Sussex vont ensuite se soumettre au Wessex. Ellendune (Ellandun) correspond à l’actuelle Wroughton, dans le Wiltshire.

[14] Le Humber est un grand estuaire maritime de la côte est du Nord de l’Angleterre situé entre les comtés traditionnels du Yorkshire, au nord, et du Lincolnshire, au sud. C’est l’embouchure commune des rivières Ouse et Trent. Le Humber est un des principaux estuaires d’Angleterre. Placé au premier plan d’un point de vue géographique, il fut également le théâtre d’une histoire riche, qui remonte aux temps des Anglo-Saxons puis connut l’âge d’or du Yorkshire.