Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Karl Knutsson

samedi 17 décembre 2022, par ljallamion

Karl Knutsson (1408/1409-1470)

Noble suédois

Il occupe à 3 reprises le trône de Suède : une première fois de 1448 à 1457, puis de 1464 à 1465 et enfin de 1467 à sa mort.

Il est également brièvement roi de Norvège en 1449-1450, en opposition à Christian 1er de Danemark.

Fils de Knut Tordsson Bonde et de Margareta Sparre, fille de Karl Sparre, Karl prétend descendre par sa mère et la maison de Sparre [1] du roi Éric IX de Suède dit le Saint. L’union des royaumes de Danemark, de Suède et de Norvège, proclamée à Kalmar en 1397 par Marguerite 1ère de Danemark , n’ayant été pour le royaume de Suède qu’une source de calamités, elle est rapidement remise en question.

Karl Knutsson, qui avait été nommé en 1435 marsk [2] par le roi Éric de Poméranie , est élu à l’automne de 1438 Riksförestandare par ces mêmes États de Suède, révoltés contre le roi. En 1440, Karl Knutsson accepte de reconnaître l’autorité du nouveau roi Christophe III de Danemark qui lui donne la Finlande [3] en fief et où il va résider à Viborg [4].

Après la mort prématurée du roi Christophe III, Karl est élu roi de Suède le 20 juin 1448. Le 20 octobre de l’année suivante, il est également élu roi de Norvège et couronné à Trondheim [5] le 20 novembre 1449.

Le nouveau souverain est rapidement abandonné par les Norvégiens, qui reconnaissent l’autorité de Christian 1er de Danemark dès 1450. Lors d’une entrevue Karl et Christian 1er règlent la question de la souveraineté sur l’île de Gotland [6] enlevée par Karl en 1449 et que les danois finissent par récupérer. À Noël 1451 les négociations sont rompues et la guerre reprend .

Karl doit également abandonner le trône de Suède en 1457, sous la pression de l’opposition nobiliaire menée par l’archevêque d’Uppsala [7] Jöns Bengtsson Oxenstierna et le clergé. Il se réfugie alors à Dantzig [8].

Charles réussit à se rétablir en 1464, mais il perd de nouveau le trône en 1465 et retourne dans son fief de Finlande, Jöns Bengtsson Oxenstierna reprend la régence. Remis une troisième fois en possession de sa couronne en 1467, grâce à son gendre Ivar Axelsson Tott et au frère de ce dernier Erik Axelsson Tott, il conserve le titre royal jusqu’à sa mort à Stockholm [9] le 15 mai 1470 sans réussir à pacifier le royaume.

Il lègue sinon son royaume du moins sa position de chef du parti national à son neveu, le régent Sten Sture le Vieil qui lui succède.

Karl Knutsson épouse en premières noces Brigitte Bielke, fille de Thure Stensson de Fogelwick. Veuf, il se remarie en 1438 avec Catherine de Bjurum , fille de Karl Ormsson. Sur son lit de mort, il régularise son union avec Christine Abrahamsdotter, qui était sa compagne depuis de nombreuses années. De ces 3 mariages, il a 6 fils, tous morts en bas âge, et 7 filles

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Ingvar Andersson (trad. Marcel Bouvier, préf. André Chamson), Histoire de la Suède… des origines à nos jours, Roanne, Horvath

Notes

[1] La famille de Sparre, originaire de Suède, dont le nom originaire était Toffeta a produit plusieurs grands hommes ou il existait encore, au milieu du 19ème siècle, plusieurs branches, dont la branche aînée avait été élevé à la pairie et dont l’une était représenté par le comte de Sparre, chef du génie de la Couronne.

[2] sénateur et membre du conseil

[3] La Finlande, est un pays d’Europe du Nord, membre de l’Union européenne depuis 1995. La Finlande est baignée par la mer Baltique, plus précisément par le golfe de Finlande au sud et par le golfe de Botnie à l’ouest et au sud-ouest. Son territoire s’étend de part et d’autre du cercle arctique dans la partie orientale de la Fennoscandie, ce qui fait d’elle un pays nordique entièrement extérieur à la Scandinavie. Composé de plus de 3 000 lacs et d’innombrables îles, parmi lesquelles celles de l’archipel autonome d’Åland, il occupe une superficie totale de 338 145 km2 entre la Norvège au nord, la Russie à l’est et la Suède au nord-nord-ouest, ce qui en fait un des plus vastes pays de l’Union européenne en 5e position derrière la France, l’Espagne, l’Allemagne et la Suède. La Finlande est, pendant le Moyen Âge et jusqu’au début du 19ème siècle, une partie du royaume de Suède. Pour autant la délimitation exacte de ses frontières notamment septentrionales fait l’objet d’une évolution lente, marquée par les rapports de forces entre les différentes puissances voisines parfois alliées du Danemark, de la Norvège, de la Russie et de la Suède

[4] Viborg est une ville danoise, l’une des plus anciennes villes du pays, située au centre du Jutland. Elle est le chef-lieu de la commune de Viborg ainsi que de la région du Jutland central

[5] Trondheim autrefois Nidaros, est une ville norvégienne située dans le comté du Sør-Trøndelag, dont elle constitue le centre administratif. La ville est fondée par le roi viking Olaf Tryggvason en 997 et baptisée du nom Nidaros. Le site est choisi en raison de ses conditions favorables, tant pour l’installation d’un port que pour la défense du site. Renommée Trondheim à la fin du Moyen Âge, la ville est le siège de l’archevêché de Nidaros depuis 1152.

[6] Gotland est une île de la Suède située en mer Baltique. C’est le nom de la plus grande île du pays ainsi que du comté et de la commune. Autour de l’île de Gotland se trouvent plusieurs îles plus petites dont les plus importantes sont Fårö, Gotska Sandön, Stora Karlsö et Lilla Karlsö. La seule ville de Gotland est Visby, ancienne ville hanséatique située sur la côte ouest

[7] Uppsala est une ville de Suède située à 70 kilomètres au nord de Stockholm, en Uppland, célèbre pour sa prestigieuse université, la plus ancienne de Scandinavie. Elle est située au bout d’un fjärd (« baie ») du lac Mälar. La rivière Fyrisån traverse le centre de la ville.

[8] aujourd’hui Gdańsk en Pologne

[9] Stockholm est la capitale et la plus grande ville de Suède. Elle est le siège du gouvernement et du parlement suédois ainsi que le lieu de résidence officiel du roi. Située au bord de la mer Baltique, la ville est construite en partie sur plusieurs îles, à l’embouchure du lac Mälar, ce qui lui a valu, à l’instar d’autres cités européennes, son surnom de « Venise du Nord » Au 17ème siècle, Stockholm devient une ville européenne d’envergure. Entre 1610 et 1680, sa population est multipliée par six. Ladugårdslandet, maintenant appelé Östermalm ainsi que l’île de Kungsholmen sont alors rattachés à la ville. En 1628, le Vasa coule dans Stockholm. Peu après, sont instaurées des règles qui donnent à celle ci un monopole sur les échanges entre les négociants étrangers et les territoires scandinaves. À cette époque, sont bâtis nombre de châteaux et de palais, dont la maison de la noblesse (riddarhuset) et au 18ème siècle le palais royal.