Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Christian 1er de Danemark

Christian 1er de Danemark

samedi 4 avril 2020, par ljallamion

Christian 1er de Danemark (1426-1481)

Roi de de Danemark de 1448 à 1481-Roi de Norvège de 1450 à 1481-Roi de Suède de 1457 à 1464

Portrait du Roi Christian 1er du DanemarkEn 1459, il hérita de sa mère du Duché de Schleswig [1] et du Comté de Holstein [2] de 1460 à 1481.

Le court règne de Christian 1er de Danemark sur la Suède fut précédé par les régents Jöns Bengtsson Oxenstierna et Erik Axelsson Tott , le régent Kettil Karlsson Vasa lui succéda.

Christophe III de Bavière , roi du Danemark, décéda en janvier 1448. Sa mort provoqua l’éclatement de l’union des trois royaumes [3]. Le 1er septembre 1448, Christian d’Oldenbourg fut élu roi du Danemark sous le nom de Christian 1er de Danemark.

Fils du comte Thierry d’Oldenbourg et de Hedwige de Holstein-Rendsbourg sa 2ème épouse ; fille du duc Gérard VI de Holstein , Christian descendait plusieurs fois des anciens rois de Danemark, tant par son père que par sa mère. Il descendait aussi des anciens rois de Suède, ou des rois de Norvège.

Le 28 octobre 1449, Christian 1er de Danemark épousa à Copenhague Dorothée de Brandebourg-Kulmbach , fille de Jean IV de Brandebourg-Külmbach et veuve de son prédécesseur Christophe III de Bavière.

Il succéda en 1448 à Christophe de Bavière sur le trône de Danemark. Entretemps, le 20 juin 1448, la Suède élit roi Karl Knutsson Bonde sous le nom de Charles VIII de Suède . La Norvège dû faire face à un choix entre une union avec la Suède ou le Danemark ou l’élection d’un roi. Cette dernière option fut écartée, une guerre se déclara entre les partisans de Charles Knutsson Bonde pour la Suède et Christian 1er pour le Danemark.

Le Conseil royal norvégien fut divisé. En 1449, une partie du Conseil se déclara en faveur de Charles Knutsson Bonde, mais le 15 juin 1449, un autre groupe de conseillers rendit hommage à Christian 1er de Danemark. Le 20 novembre 1449, Charles Knutsson Bonde fut couronné roi de Norvège à Trondheim [4]. Cependant la noblesse suédoise prit des mesures pour éviter la guerre avec le Danemark. En juin 1450, le Conseil royal contraignit Charles Knutsson Bonde à renoncer à sa revendication concernant le trône de Norvège.

La question de succession au trône norvégien fut donc décidé entre le Danemark et la Suède, le Conseil royal de Norvège se retrouva avec un unique candidat pour le trône. Au cours de l’été 1450, Christian 1er de Danemark navigua vers la Norvège avec une importante flotte, le 2 août 1450, il fut couronné roi de Norvège à Trondheim. Le 29 août 1450, un traité d’union entre le Danemark et la Norvège fut signé à Bergen [5]. La Norvège devint un royaume héréditaire. Mais avec le temps, ce ne fut plus une réalité, comme lors de la dernière succession, les réclamations furent suspendues pour des raisons politiques.

Sur ce traité, il fut indiqué que la Norvège et le Danemark était déclaré royaume. Le traité de Bergen stipula également que le Danemark et la Norvège devait avoir un roi unique à perpétuité, qu’il serait élu parmi les fils légitimes de l’ancien roi, si celui-ci possédait une descendance légitime.

Le roi Charles Knutsson Bonde devint avec le temps très impopulaire en Suède, il fut forcé à s’exiler en 1457. Christian 1er de Danemark atteignit son objectif, il fut élu roi de Suède en 1457 et rétablit l’Union de Kalmar [6].

Charles VIII de Suède fut rappelé sur le trône norvégien, mais connut l’exil une seconde fois, rappelé de nouveau, il décéda au cours de son troisième règne. Christain 1er de Danemark tenta une dernière fois d’obtenir le trône de Suède, cette tentative se termina par un total échec militaire à Brunkerberg [7] en octobre 1471, il fut vaincu par le régent suédois, Sten Sture le Vieil qui trouva des alliés au Danemark et en Suède avec la famille noble Tott. Christian 1er de Danemark maintint sa revendication au trône de Suède jusqu’à son décès en 1481.

Par le traité de Ribe [8] signé en 1460, Christian 1er de Danemark fut choisi pour succéder à son oncle le duc Adolphe VIII ou XI de Holstein et de Schleswig décédé sans enfants.

Entre 1471 et 1473, à la demande de Christian 1er de Danemark, les navigateurs Didrik Pining et Hans Pothorst firent une expédition dans l’Atlantique-Nord, elle les mena probablement au Groenland, peut-être même à Terre-Neuve [9] et au Labrador [10] aux alentours de 1476 avec le navigateur Jean Scolvus sur le continent Nord-Américain.

En 1462, Christian 1er de Danemark créa l’Ordre de l’Éléphant [11].

Christian 1er de Danemark est mort à Copenhague [12] le 21 mai 1481. Il fut inhumé en la cathédrale de Roskilde [13].

Christian 1er de Danemark appartient à la première branche de la Maison d’Oldenbourg*. Cette lignée donna des rois à la Norvège, à la Suède et au Danemark ; elle s’éteignit en 1863 au décès de Frédéric VII de Danemark .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Christian Ier de Danemark/ Portail du Danemark/ Portail de la Norvège/ Catégories : Roi de Danemark/ Roi de Norvège/ Roi de Suède/ Maison d’Oldenbourg

Notes

[1] Le duché de Schleswig a existé en tant que vassal du Danemark jusqu’à la guerre des Duchés, en 1864. La capitale était Schleswig. Durant le bas Moyen Âge, ce duché était nommé Jutland-du-Sud. Politiquement, le Schleswig était un duché vassal du roi du Danemark depuis le 12ème siècle. À partir du 14ème siècle, une liaison plus étroite se développa avec le Comté de Holstein, qui faisait partie du Saint Empire romain germanique. C’est ainsi que la noblesse du Holstein acquit de grandes possessions au Schleswig. Les Schauenburger, qui avaient reçu le Holstein en fief au 12ème siècle, purent s’établir comme ducs de Schleswig et comtes de Holstein, jetant ainsi les bases d’une seigneurie commune. Le duché de Schleswig resta cependant un vassal danois, tandis que le comté de Holstein demeurait un vassal de l’Empereur. À la mort d’Adolphe VIII en 1459, la lignée des Schauenbourg de Holstein s’éteignit ; le Schleswig et le Holstein étaient si liés qu’il fut naturel aux nobles des deux entités de se doter d’un seigneur commun. Elles choisirent le roi Christian 1er de Danemark, un neveu d’Adolphe VIII. Dans le traité de Ribe de 1460 signé avec Christian 1er figurait le fait que les deux entités devaient rester liées pour l’éternité. Bien que cela n’eût alors rien à voir avec une unité territoriale, ce paragraphe fut la base du mouvement de Schleswig-Holstein du 19ème siècle, qui demandait une séparation du Danemark et l’intégration du Schleswig germanophone à la Confédération germanique. Les danophones demandaient, eux, le rattachement pur et simple du Schleswig et du Holstein au Danemark.

[2] Le comté de Holstein, exista de 811 à 1474 date à laquelle il fut élevé au rang de duché de Holstein. Il appartenait au duc de Schleswig dépendant du royaume de Danemark. La capitale était Kiel. Le nom de Holstein vient d’une tribu saxonne, Holcetae, qui vivait sur ce territoire. Après la conquête de la Saxe par l’empereur Charlemagne, ce dernier accorde au roi Hemming de Danemark, en vertu du Traité de Heiligen, les territoires situés au-delà de la rivière Eider et constituant la partie septentrionale du Holstein, les terres orientales et méridionales du Holstein étant attribuées aux peuplades slaves des Abodrites et des Wagriens. Les Saxons furent chassés de leurs territoires du Holstein.

[3] Norvège, Suède et Danemark

[4] Trondheim autrefois Nidaros, est une ville norvégienne située dans le comté du Sør-Trøndelag, dont elle constitue le centre administratif. La ville est fondée par le roi viking Olaf Tryggvason en 997 et baptisée du nom Nidaros. Le site est choisi en raison de ses conditions favorables, tant pour l’installation d’un port que pour la défense du site. Renommée Trondheim à la fin du Moyen Âge, la ville est le siège de l’archevêché de Nidaros depuis 1152.

[5] Bergen est une ville du Sud-ouest de la Norvège, capitale du comté de Hordaland. Bergen est la deuxième ville du pays. C’est également une ville portuaire, une ville universitaire, et un évêché.

[6] L’Union de Kalmar est une union formée par les trois royaumes scandinaves de Danemark, Suède et Norvège, réunis sous un seul monarque, malgré de nombreuses interruptions, de 1397 à 1523. Les trois royaumes maintiennent, du moins en théorie, leur indépendance (c’est-à-dire qu’ils conservent leurs lois et leur administration), mais relâchent leur souveraineté, en s’accordant pour avoir le même roi et posséder des organes administratifs communs.

[7] près de Stockholm

[8] Le Traité de Ribe titré officiellement Ripener Privileg, constitué d’une lettre du roi Christian 1er de Danemark signée le 5 mars 1460 à Ribe et de la Tapferen Verbesserung (amélioration courageuse) de Kiel datée du 4 avril 1460. Les deux manuscrits donnent la souveraineté des duchés de Schleswig et de Holstein au Danemark pour les 400 prochaines années. La convention de Gastein du 14 août 1865 met fin à la validité du contrat tout en mettant fin définitivement aux conflits qui avaient déclenché les guerres des duchés.

[9] Terre-Neuve est une grande île au large de la côte atlantique de l’Amérique du Nord. Elle fait partie de la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador ; la capitale de la province, Saint-Jean, se trouve sur l’extrémité est de l’île, le point le plus oriental de l’Amérique du Nord. Ce territoire est devenu une province canadienne en 1949. L’île est séparée du territoire du Labrador, l’autre moitié de la province, par le détroit de Belle Isle, et de l’île du Cap-Breton (Nouvelle-Écosse) par le détroit de Cabot. Elle commande l’embouchure du fleuve Saint-Laurent vers la mer, formant ainsi le golfe du Saint-Laurent, le plus grand estuaire au monde.

[10] La péninsule du Québec-Labrador, aussi connue sous le nom Péninsule du Labrador est une péninsule du Canada couvrant administrativement la majeure partie du Nord du Québec (Saguenay–Lac-Saint-Jean, Côte-Nord et Nord-du-Québec) ainsi que le Labrador, une région constituant la majorité de la superficie de Terre-Neuve-et-Labrador. La péninsule du Québec-Labrador est située dans l’Est du Canada. Elle est baignée par la baie James et la baie d’Hudson à l’ouest, le détroit d’Hudson et la baie d’Ungava au nord faisant partie de l’océan Arctique ainsi que la mer du Labrador au nord-est, le détroit de Belle-Isle, le golfe du Saint-Laurent et l’estuaire du Saint-Laurent au sud qui font partie de l’océan Atlantique.

[11] L’ordre de l’Éléphant est un ordre de chevalerie danois. Il fut créé par Christian 1er de Danemark en 1478 et reçut ses statuts de Christian V de Danemark en 1693. La décoration offre l’effigie d’un éléphant portant une tour : cet insigne, en émail blanc, est suspendu à un collier d’or ou à un ruban bleu moiré passé de l’épaule gauche au côté droit.

[12] Fondée au 10ème siècle par les Vikings, Copenhague est à l’origine un village de pêcheurs, fortifié en 1167. La ville devient la capitale du Royaume de Danemark dès le début du 15ème siècle. Au cours du 17ème siècle, sous le règne du roi Christian IV, elle devient une des plus grandes villes d’Europe du Nord, renforçant son statut de capitale.

[13] La cathédrale de la Sainte-Trinité de Roskilde est un monument historique et une nécropole royale de la ville de Roskilde, au Danemark. Elle était l’église principale de l’ancien archidiocèse de Roskilde avant l’émergence du luthéranisme.