Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Bernardino di Betto dit Pinturicchio

Bernardino di Betto dit Pinturicchio

lundi 24 octobre 2022, par ljallamion

Bernardino di Betto dit Pinturicchio (1454-1513

Peintre italien

Élève du Pérugin. Il est enterré à Sienne [1], à l’Oratorio dei Santi Vincenzo e Atanasio, une petite église de la ville. Artiste complet, il exerce aussi bien la peinture sur panneaux, la fresque et l’enluminure.

Son surnom vient de piccolo pintore soit petit peintre, de manière affective, sans doute du fait de sa petite stature.

On trouve les premières traces des travaux du Pinturicchio dans des ajouts de costumes et d’éléments pittoresques sur deux tableaux du Pérugin relatant l’histoire de saint Bernardin de Sienne : la Guérison du paralytique et La Libération du prisonnier.

En 1481, il est appelé, comme aide du Pérugin, sur commande du pape Sixte IV, à participer au décor de la chapelle Sixtine [2], avec Luca Signorelli , Botticelli, Ghirlandaio, et Cosimo Rosselli, assisté de Piero di Cosimo.

Entre 1484 et 1485, toujours à Rome, il peint les fresques représentant la Vie de saint Bernardin de Sienne dans la chapelle Bufalini [3].

Entre 1492 et 1494, le pape Alexandre VI lui commande le célèbre décor des appartements Borgia, au Vatican [4].

Entre 1496 et 1498 il travaille au retable de Santa Maria dei Fossi à Pérouse [5].

En 1501, il peint la fresque des épisodes de la vie de la Vierge et de l’enfance de Jésus dans la chapelle Baglioni à Santa Maria Maggiore de Spello [6].

Appelé en 1502 à Sienne, il exécute pour la Cathédrale de Sienne [7] des Scènes de la vie de saint Jean.

En 1505, il travaille à la décoration de la Libreria Piccolomini [8], avec le couronnement et les Scènes de la vie de Pie II. On y trouve trace de la collaboration du jeune Raphaël et de Baldassarre Peruzzi dans plusieurs de ses cartons dont le Départ d’Enea Silvio Piccolomini pour le concile.

En 1509, il réalise les fresques du presbytère de l’église Santa Maria del Popolo de Rome [9].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Jan Karel Steppe, Saint Benoît père de l’Occident : Saint Benoît dans les arts plastiques, t. Chapitre 2, Anvers, Fonds Mercator, 1980

Notes

[1] Sienne se situe au centre d’une zone collinaire, entre les vallons de l’Arbia au sud, de la Merse au sud-ouest et de l’Elsa au nord, avec les collines du Chianti au nord-est, la Montagnola à l’ouest et les Crete Senesi au sud-est. La place en « coquillage » est le point d’intersection des trois collines qui forment Sienne.

[2] La chapelle Sixtine, appelée originellement chapelle de Sixte, est une des salles des palais pontificaux du Vatican et fait partie des Musées du Vatican. Remplaçant la chapelle Pauline puis le palais du Quirinal, la chapelle Sixtine est le lieu où, traditionnellement depuis le 15ème siècle, les cardinaux réunis en conclave élisent le nouveau pape

[3] première chapelle sur la droite de la basilique Sainte-Marie d’Aracœli

[4] Les appartements Borgia sont une série de six pièces monumentales dans le Palais apostolique du Vatican. Elles font maintenant partie de l’accès aux Musées du Vatican où est hébergée en partie, depuis 1973, la Collection d’Art religieux moderne. Les pièces des appartements Borgia ont été créées comme la résidence privée du pape Alexandre VI et sa famille. Elles sont décorées avec une extraordinaire série de fresques de Bernardino Pinturicchio et ses adjoints réalisées entre 1492 et 1494. Après la mort du pape, les appartements ont été abandonnés. Ils sont ouverts au public depuis la fin du xixe siècle.

[5] Pérouse, en italien Perugia, est une ville italienne, chef-lieu de la province de même nom et capitale de la Région Ombrie. Pérouse se situe sur une acropole collinaire d’une altitude moyenne de 493 m autour de laquelle se développe le centre historique qui est en grande partie entourée par les murs étrusques et médiévaux. Au 9ème siècle elle devient une propriété des papes avec l’accord de Charlemagne et de Louis le Pieux. La cité continue toutefois pendant des siècles à mener une vie indépendante, guerroyant contre les cités et territoires voisins de Foligno, Assise, Spolète, Todi, Montepulciano... Les papes ont parfois trouvé asile dans les murs de Pérouse. L’administration papale y a aussi organisé les conclaves qui ont élu Honorius III en 1216, Honorius IV en 1285, Célestin V en 1294 et Clément V en 1305. Cependant Pérouse se montra toujours réticent à l’égard des papes. Ainsi, lors de la rébellion de Rienzo en 1347, la cité ombrienne envoya dix ambassadeurs au tribun romain et résista vigoureusement aux légats du pape venus la soumettre.

[6] L’église Santa Maria Maggiore (également connue sous le nom de collégiale Santa Maria Laggiore) est située à Spello, dans la province de Pérouse.

[7] La cathédrale Santa Maria Assunta (cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Sienne), appelée couramment Duomo di Siena, est la cathédrale de Sienne, en Toscane (Italie). Elle domine une ville déjà perchée et concentrée entre ses remparts. Elle mêle les styles, roman toscan et gothique. Elle est connue pour son pavement intérieur entièrement constitué de marqueteries de marbre figuratives, une création qui s’est étalée sur 6 siècles, faisant l’objet d’un article à part : Pavement intérieur du Duomo de Sienne.

[8] la bibliothèque du cardinal Francesco Piccolomini (futur Pie III) au Dôme de Sienne

[9] La basilique paroissiale Santa Maria del Popolo (en français : Sainte-Marie-du-Peuple) est une église titulaire et une basilique mineure de Rome gérée par l’ordre des Augustins. Elle est située sur le côté nord de la Piazza del Popolo, l’une des places les plus célèbres de la ville. L’église est entourée par la colline du Pincio et la Porta del Popolo, l’une des portes du mur d’Aurélien qui est aussi le point de départ de la Via Flaminia, la route la plus importante du nord. Son emplacement a fait de la basilique la première église visitée pour la majorité des voyageurs entrant dans la ville. Elle contient des œuvres de plusieurs artistes célèbres, tels que Raphael, Le Bernin, Le Caravage, Alessandro Algardi, Pinturicchio, Andrea Bregno, Guillaume de Marcillat et Donato Bramante.