Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Constant de Bretagne (roi legendaire) ou Kystenin Bychan

Constant de Bretagne (roi legendaire) ou Kystenin Bychan

mercredi 24 août 2022, par ljallamion

Constant de Bretagne (roi legendaire) ou Kystenin Bychan

Selon Geoffroy de Monmouth, Constant est un roi légendaire de Bretagne. Il est assimilable à l’usurpateur historique Constant fils de Constantin III.   Constant est le fils aîné du souverain breton mythique Kystenin Vendigeit ou Constantin le Béni dit Constantin de Bretagne . Selon Geoffroi de Monmouth, il est destiné aux ordres et devient moine à Winchester [1].   À la mort de Constantin, des partis opposent les deux autres fils, Emrys Wledig ou Ambrosius Aurelianus et Uther Pendragon, qui se disputent la succession.   Le chef des Gewissae [2], Vortigern, persuade Constant de revendiquer le trône et le fait couronner roi : C’est bien entendu Vortigern qui gouverne pour le compte du faible Constant, devenu sa marionnette, avant de le faire assassiner par ses propres gardes Pictes [3].   Il feint ensuite l’affliction, fait exécuter les coupables et se fait lui-même couronner roi de Bretagne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Histoire des rois de Bretagne, traduit et commenté par Laurence Mathey-Maille, Édition Les belles lettres, coll. « La roue à livres », Paris, 2004, (ISBN 2-251-33917-5)

Notes

[1] L’Old Minster (le Vieux Monastère) était la cathédrale saxonne du diocèse de Wessex puis de celui de Winchester de 648 à 1093. Elle se trouvait au nord de l’actuelle cathédrale de Winchester, qui la recouvre aujourd’hui partiellement. L’édifice en pierre a été construit en 648 pour le roi de Wessex Cenwalh et Saint Birin. Il fut choisi comme cathédrale du diocèse en 660, fut agrandi et redécoré au fil des décennies. Saint Swithun fut inhumé dans son cimetière en 862. Au 10ème siècle, Old Minster devint le prieuré d’une communauté de Bénédictins

[2] Dans l’histoire anglaise, le terme Gewissae désigne un regroupement de tribus du haut bassin de la Tamise qui formèrent une des composantes du royaume du Wessex. Ce nom signifie approximativement "ceux qui sont dignes de confiance".

[3] Les Pictes étaient un peuple établi principalement dans les Lowlands de l’Écosse. Les migrations Pictes s’installent entre les différentes vagues de migrations goïdeliques (gaëliques) et gallo-britonniques. Leurs ancêtres seraient venus du continent à la fin de la préhistoire, peut-être au cours du 1er millénaire avant jc. Leur première mention est due à l’orateur breton Eumenius, en 297, ce dernier les cite aux côtés des Hibernii (les Irlandais) comme ennemis des Bretons.