Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Uther Pendragon

mardi 12 avril 2022, par ljallamion

Uther Pendragon

Selon la légende arthurienne [1], il est roi de Bretagne [2] en lutte contre les Saxons [3], et le père du roi Arthur. La source principale pour sa légende est l’Historia regum Britanniae [4] de Geoffroy de Monmouth.

Uther y est le plus jeune fils du roi Constantin III de Bretagne . L’aîné, Constant , héritier du trône de Bretagne, est tué par l’usurpateur Vortigern. Ambrosius Aurelianus et Uther se réfugient en Bretagne continentale.

Lorsque l’alliance contractée avec les Saxons par Vortigern tourne à son désavantage, les deux frères reviennent. Ambrosius Aurélianus élimine Vortigern et devient roi.

Promu chef des armées, Uther se rend en Irlande avec Merlin pour en rapporter les pierres de Stonehenge [5] et bat Paschent, fils de Vortigern, et ses alliés saxons. Uther trouve à son retour son frère agonisant, empoisonné par un assassin.

Devenu roi à son tour, il adopte le nom de Pendragon et fait faire deux dragons d’or dont un lui sert d’insigne. Il poursuit avec succès la lutte contre les Saxons. L’un de ses hommes est Gorlois , duc de Cornouailles. Une guerre éclate entre eux car Uther convoite sa femme, Ygerna alias Igraine.

Bien que celle-ci soit mise en sûreté au château de Tintagel [6], Uther la rejoint une nuit, ayant pris les traits de son mari grâce à la magie de Merlin ; de cette rencontre naîtra Arthur. Gorlois ayant été tué durant cette même nuit, Uther épouse Igerne qui lui donnera une fille nommée Morgause ou Anna .

Uther entreprend sa dernière campagne alors qu’il est si malade que les Saxons le surnomment le roi mort-vivant. Ses troupes battent néanmoins Octa fils d’Hengist à Verulamium [7]. Uther meurt non loin de là en buvant l’eau d’une source empoisonnée par l’ennemi.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Uther Pendragon/ Portail du monde celtique/ Portail de la légende arthurienne/ Catégories : Roi légendaire de l’île de Bretagne

Notes

[1] La légende arthurienne, ou cycle arthurien, est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du roi Arthur, de son entourage et de la quête du Graal. C’est un thème fort de la matière de Bretagne. Il n’existe non pas une légende arthurienne, mais plusieurs. Ceci est dû aux nombreux auteurs qui ont assemblé ces traditions au cours des siècles, depuis les premiers moines collecteurs jusqu’aux écrivains qui l’ont enrichie, comme Chrétien de Troyes ou plus récemment Xavier de Langlais. Ainsi, le nom des personnages et les circonstances de leur vie (jeunesse, hauts faits, mort) varient d’une époque à l’autre, d’un pays à l’autre. Il existe cependant une unité de lieu : le royaume de l’île de Bretagne, qui recouvre les territoires du centre, du sud et de l’ouest de la Grande-Bretagne actuelle ainsi qu’une partie non définie de la Bretagne continentale, et une unité de temps : la fin du ve siècle et le début du vie siècle quand les Romains viennent de quitter l’Île de Bretagne, période des grandes invasions qui précédèrent et suivirent la chute de l’empire romain d’Occident

[2] La Britannia désignait la province romaine qui couvrait l’Angleterre, le pays de Galles et le sud de l’Écosse du 1er siècle au début du 5ème siècle.

[3] Sans doute dès le 6ème siècle, les Saxons constituent quatre royaumes au sud de l’île : l’Essex, le Sussex, et le Wessex (respectivement terres saxonnes de l’Est, du Sud et de l’Ouest) ainsi que le Middlesex, plus éphémère puisqu’il fut annexé à la terre des Angles, l’Angleterre . Dans l’ensemble, les Saxons montrent également une résistance assez forte au Christianisme, alors en plein essor dans le royaume de Kent au début du 7ème siècle sous l’influence du missionnaire romain Paulinus. Si dès le 7ème siècle, la présence de Bretwaldas, sortes de « sur-rois », est attestée parmi les Anglo-Saxons de Grande-Bretagne. C’est seulement au 10ème siècle qu’une dynastie saxonne, à savoir celle de Wessex, s’impose finalement sur l’île sous le règne d’Alfred le Grand, pour une courte période jusqu’à l’invasion normande. La langue des Saxons donne naissance au vieil anglais, remplaçant dans une grande partie des îles britanniques les anciens dialectes celtiques.

[4] l’Histoire des Rois de Bretagne

[5] Stonehenge est un monument mégalithique composé d’un ensemble de structures circulaires concentriques, érigé entre 2800 et 1100 av. jc, du Néolithique à l’Âge du bronze. Il est situé à 13 kilomètres au nord de Salisbury, et à 4 kilomètres à l’ouest d’Amesbury (comté du Wiltshire, en Angleterre).

[6] Le château de Tintagel est une fortification médiévale située en Cornouailles, au Royaume-Uni, à proximité du village de Tintagel. Au début du Moyen Âge, il sert de résidence d’été aux rois de Domnonée, et c’est à Richard de Cornouailles que l’on doit la construction actuelle.

[7] St Albans