Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gao Shun

mardi 14 juin 2022, par ljallamion

Gao Shun (143-198/199)

Officier militaire chinois

Carte du royaume des Hans vers 195 av. jcAgissant sous les ordres du seigneur de guerre Lu Bu lors de la fin de la dynastie Han [1] en Chine. À la fois simple et sévère, il fut l’un des généraux les plus talentueux et fidèles qui prit le parti de Lu Bu.

Bien que ce dernier le traitât avec ingratitude et qu’il ne prêtât pas attention à ses conseils, Gao Shun ne montra point d’amertume et resta toujours entièrement dévoué.

En l’an 194, après la prise de Puyang [2] et accompagné de Wei Xu et Hou Cheng , il fut envoyé défendre un camp situé à l’ouest. Aidés de Lu Bu, ils réussirent à reprendre le camp qui était tombé aux mains de l’ennemi et de chasser Cao Cao. Peu après, il combattit également avec succès dans la défense de Puyang. Il suivit ensuite Lu Bu dans sa déroute et par après dans la prise de Xuzhou [3]. Plus tard, Lu Bu le nomma gouverneur de la ville de Xiaopei.

En 196, il réprima la rébellion de Hao Meng dans Xuzhou et peu après, lorsque Yuan Shu mobilisa sa grande armée, il vint opposer la division menée par Qiao Rui. Ensuite, lorsque Liu Bei et Cao Cao s’allièrent pour contrer Lu Bu, Gao Shun, alors général des Gentilshommes de la Maison, fut à nouveau envoyé prendre Xiaopei.

Avec Zhang Liao, il orchestra une splendide victoire en arrachant la ville à Liu Bei et en contrant les renforts de Xiahou Dun. Par contre, en 198, il perdit la ville à cause d’une duperie de Chen Deng et s’enfuit avec Lu Bu à Xiapi [4]. Une fois assiégé, il ne pu résister à l’assaut des forces de Cao Cao et fut pris, puis renonçant de se soumettre, Cao Cao le fit exécuter.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Luo Guanzhong ; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. (ISBN 7-119-00590-1)

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] Puyang est une ville du nord-est de la province du Henan en Chine. Elle est située sur la rive nord du Fleuve Jaune.

[3] Avec plus de 6 000 ans d’histoire, Xuzhou, autrefois appelé Pengcheng ou "ville de Peng" , est la plus ancienne ville de la province de Jiangsu. Elle était l’un des neuf états sous le règne de l’empereur Yu de la dynastie Xia. À cette époque Xuzhou était le nom d’une vaste région qui s’étendait du mont Tai au nord jusqu’au fleuve Huaihe au sud et jusqu’au fleuve Jaune à l’est et dans laquelle Pengcheng était la ville centrale. Xuzhou a pris ce nom dans la haute antiquité. Xuzhou est devenu "dao" (province), "fu" (préfecture), "zhou" (département).

[4] Xiapi est une dénomination géographique qui désigne un ancien district et un ancien xian de la province de Xu en Chine antique. Son emplacement correspond aujourd’hui au nord-ouest du xian de Suining dans le Jiangsu. Bordé à l’ouest par le district de Pei (province de Yu), au nord par les districts de Pengcheng et Donghai, au sud-est par le district de Guangling et au sud-ouest par le district de Jiujiang (province de Yang), le district de Xiapi est traversé par les rivières Si et Huai. Son territoire occupait grosso modo les villes préfectures contemporaines de Suqian et de Huaian au nord-est de la province de Jiangsu. Jusqu’en 72, le district de Xiapi était connu sous le nom de Linhuai.